je vis en 1990…

POURQUOUAAAAAAAAAAAA ! Pourquoi suis-je le dernier survivant de l’invasion des TÉLÉPHONES MOBILES !  Eh oui, je n’ai ni i-phone , ni tablette, ni ordinateur (personnel) , ni nouvelle console de jeux et j’ai beau vivre dans les année 90′, je vis très bien ! Même si je suis un peu à la ramasse.

L’un des problèmes principaux de notre génération c’est que beaucoup de parents nous  collent un écran devant les yeux dès le berceau dans la tentative désespérée d’avoir cinq  minutes de paix. Et à partir de là on est complètement accro au téléphone, d’abord celui de nos parents puis le notre, téléphone devant lequel nous nous abreuvons  inlassablement d’images insensées, nos yeux saturés de lumière bleue.

Je ne dis pas que je ne suis pas capable de me droguer au écrans. C’est vrai que je peux  passer des heures devant la télé ou l’ordinateur familial  ou la super Nintendo (réédition  de la version de 1990 ).  Mais ma mère  me ramène imparablement à la réalité. Et c’est mieux comme ça :  je préfère être déconnecté que zombifié.

l’Étranger

au théâtre Hébertot, 12 hommes en colère

Il y a quelques semaines, j’ai pu aller au théâtre Hébertot voir Douze hommes en colère, et c’était super !  

Vous connaissez peut-être le film du même nom réalisé en 1957 par Sidney Lumet et ayant, comme acteur iconique, Henry Fonda (celui qui jouait aussi dans le film Les Raisins de la colère). Vous croyez peut-être que la pièce en est une adaptation mais vous vous trompez 😈 !  En fait c’est l’inverse : le texte a été écrit pour le théâtre par Reginald Rose et a été représenté pour la 1ère fois en 1954.  

Cela raconte »l’histoire » de douze jurés pendant quelques heures dans une pièce close, débattant, argumentant pour savoir si oui ou non un adolescent accusé d’avoir tué son père doit être condamné à mort. Au début de la pièce, un seul homme parmi les douze doute de la culpabilité du jeune homme. Il va reprendre un à un les divers points de l’enquête pour démontrer qu’il ne tiennent pas la route, gagnant peu à peu à sa cause les divers membres du jury.

La distribution est cohérente, une forme de suspens est présente et une certaine forme d’humour aussi. Toutes les répliques sont parfaitement jouées et j’ai trouvé aussi les acteurs attachants, bien qu’ils n’aient pas tous le même caractère.
Je pense que cela critique aussi un problème de notre monde : on juge trop vite et on n’argumente pas assez.

Lélé

12 Hommes en colère
Théâtre Hébertot, 78 bis, boulevard des Batignolles 75017 Paris
jusqu’au 26 janvier

 

discuter avec les agents de la mairie de Paris

Un projet de police municipale avait été proposé, une première fois, par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, mais avait été refusé par le Sénat en septembre dernier. Elle travaille à un second projet.

En attendant qu’il soit réexaminé, certaines initiatives qu’elle voudrait mettre en place sont déjà testées.

En face du métro Stalingrad, dans mon quartier, j’ai ainsi repéré il y a quelques jours, une borne orange « Point de rencontre Tranqullité publique » nous invitant à venir discuter avec les agents de la Ville de Paris. C’est donc ce que j’ai fait.

– Pourquoi un point de rencontre, tranquillité publique ?

– Ce point a été installé dans le but de surveiller la promenade des riverains, qui va du métro Barbès jusqu’à Colonel Fabien. Les agents de la mairie sont là pour surveiller les installations et empêcher les incivilités sur cette zone. Plusieurs « points » sont disposés tout au long du parcours pour surveiller la promenade, pour recueillir les plaintes et rassurer les riverains. Ces points de rencontre sont les premiers à avoir été installés. D’autres seront bientôt installés dans d’autres arrondissements parisiens. En 2020, nous deviendrons membres de la police municipale. 

Le discours officiel qui accompagne tout ça, est donc de rassurer les riverains face aux « incivilités » causées principalement par les toxicomanes, nombreux dans le quartier et par les SDF. Mais on peut aussi se dire que c’est possiblement pour empêcher la réinstallation, sous le métro aérien, des camps de réfugiés qui en ont été chassés.

Mini Duck

green against black

Un truc dont on nous rebat les oreilles : le Black Friday !!!

Presque tout le monde est trop content que ça arrive… Sauf moi. Moi je trouve ça pourri. Pendant 3 jours avoir -4% sur des réfrigérateurs? Vraiment? Ou alors du café à -20%? En gros, ça ne me fait pas rêver. C’est même triste, je trouve, d’en faire rêver.

Mais apparemment, je ne suis pas le seul à critiquer le Vendredi Noir… Des députés veulent eux aussi le faire interdire au nom de « pratiques commerciales agressives », des mouvements écologistes dénoncent à travers lui l’impact de la surconsommation et du gaspillage sur le climat et préparent, c’est possible, quelques actions spectaculaires pour aujourd’hui, 450 marques (comme Naturalia ou Nature et Découvertes) vont le boycotter et s’engagent pour un « Green Friday ».

Vivement que ça s’arrête !!

Nathan au quotidien

un problème crucial

Je passe le mercredi place de la République. Depuis deux semaines, au pied de la statue s’affichent des slogans du genre STOP VIOLENCES ou STOP FEMINICIDES. Ça m’a marqué.

« Féminicide », de Fémina, femme et cide, tuer.

Savez-vous que, à l’heure où j’écris et depuis janvier 2019, 127 femmes ont été assassinées par leur mari ou petit ami ? Combien y en aura-t-il de plus au moment où cet article sera publié ? Car tous les 2 jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon.

Avant, on pensait que c’était des « faits-divers ». Maintenant, on commence à se rendre compte que c’est beaucoup moins exceptionnel que des « faits divers ». C’est un vrai problème de société, qui concerne les relations entre les hommes et les femmes, et comment on écoute les femmes : savez-vous qu’un grand nombre des victimes avaient porté plainte ou tenté de le faire ?

Place de la République toujours, j’ai vu une fois quatre garçons qui entouraient une fille en la poussant et en rigolant. Je me suis demandé s’ils ne s’amusaient pas ensemble. En fait, en y réfléchissant, je me suis aperçu qu’elle, elle n’avait pas du tout l’air de « jouer ». Est-ce qu’on peut « rigoler » avec quelqu’un qui n’en n’a pas envie? C’est comme ça, par exemple, que peut commencer la violence.

Va-t-on continuer à compter les mortes ou va-t-on se bouger ? Moi je suis d’accord avec ces manifestantes et ces affiches.

Grande marche de protestation contre les violences faites aux femmes, demain samedi. Objectif : alerter le gouvernement et le plus vite possible. Et surtout, surtout, le plus de monde possible à cette manifestation ! On croise les doigts.

Nathan (au quotidien)

Pour les fadas des mangas

Bonjour mes cher lecteurs ! Je sais que je vous ai manqué et que l’attente a dû être interminable… mais me revoilà  avec une pêche d’enfer ;-).

sélection Mordus du Manga

Pour bien commencer cette année de journal, je vais vous parler d’un concours qui a lieu dans toutes les bibliothèques de  la Ville et qui est relayé par tous les CDI de Paris  :  Les Mordus du Manga se déroulera jusqu’à  fin décembre.

Cet événement a pour but de donner envie de lire aux jeunes par le biais d’une douzaine d’ouvrages proposés en 2 catégories, 8/12 ans et plus de 13 ans (âge subjectif, un lecteur de plus de 13 ans peut bien sûr lire les livres de la catégorie « jeunes »).

On pourrait s’attendre à voir des titres extrêmement célèbres comme One Piece, Fairy tale… etc. Le but de la manifestation est plutôt de faire découvrir des mangas différents de ceux qu’on connaît, bien que certains aient déjà une certaine notoriété.

A l’issue de leurs lectures, les participants au concours voteront pour leurs titres préférés. Les lauréats seront annoncés en décembre.

Au collège Montgolfier, vous pouvez aller lire les livres sur place au CDI  (attention, on ne peut pas les emprunter !) et pour participer, réclamez une fiche de vote.

l’Étranger

Trump et le climat : le grand amour

Greta Thunberg et Donald Trump, lors du sommet de l’ONU sur le climat en septembre. Photo REUTERS / Andrew Hofstetter

Y a des choses qui changent : le danger du réchauffement climatique est plus grand mais la prise de conscience est plus forte. D’ailleurs on s’en rend compte quand on voit qu’avant on ne parlait que de « pollution » et que le problème pouvait sembler local. Mais maintenant, on se rend compte qu’il est… MONDIAL !!!!
Les marches pour le climat sont un espoir, Greta en est la star.

Et y a les choses qui ne changent pas : Trump reste fidèle à sa crétinerie.  Est-ce que vous saviez que, seul parmi 195 pays, il a annoncé, le 4 novembre, quitter « l’horrible » accord de Paris sur le climat ? Et qu’au lieu de ça, il choisit le « charbon propre »?
Après la Chine, les Etats-Unis sont quand même les 2è plus gros pollueurs, ils contribuent à hauteur de 14% aux émissions de CO2 dans le monde.

La devise de Trump ne serait elle pas « Fuck the world » ?

Nathan au quotidien