les différents types de mangas – le shojo

Orange d’Ichigo Takano

Aujourd’hui je démarre une série parlant des différents genre du mangas. Bien sûr je ne vais pas tous les énoncer parce qu’il y en a plein, je m’en excuse d’avance.

Pour commencer, il y a  les shojos romance – déjà partons du mot « shojo », mot signifiant « jeune fille » ou « adolescente », qui visent souvent ce public-là. Bien sûr, il n’y a pas que les filles qui peuvent lire des shojos, ce style est ouvert à tous ! Histoire d’amour à l’eau de rose pour certains qui tombent souvent très vite au niais. D’autres peuvent être très touchants et très bien réalisés et ne tombent pas dans le cadre classique du genre « une fille mignonne, hyper timide, tombe amoureuse du mec le plus populaire du lycée/collège ». Les shojos ne sont pas simplement des histoires d’amour. L’amitié entre aussi en jeu.  Qu’elle soit mise au second plan ou au contraire mise en valeur, l’amitié est une valeur très importante dans le manga shojo. La protagoniste est à un moment ou à un autre, soutenue par ses amies.

Si vous lisez plusieurs shojos vous pourrez observer que presque tous se passent au lycée. C’est Yoshiko Nishitani, dans les années 1960,  qui va introduire ce « sous-genre » (high-school romance) devenu aujourd’hui très populaire. Le public apprécie le fait qu’il y soit question de filles ordinaires allant en cours et ayant les mêmes problèmes que tout le monde.

Si vous n’avez jamais lu de mangas ou que vous n’avez jamais lu de shojo, je vous conseille fortement Orange d’Ichigo Takano (c’est génial!). Une jeune fille nommée Naho reçoit une lettre du futur venant d’elle-même lui disant qu’elle a des regrets et qu’elle aimerait qu’elle ne fasse pas les erreurs qu’elle a pu faire auparavant (compliqué n’est-ce pas?). De plus, c’est un shojo pas trop long, il ne compte que 6 tomes. Dans ce manga amitié, amour et science-fiction vous mèneront dans une lecture pleine d’émotion.

A bientôt pour un prochain épisode de cette série manga.

Thaïs

 

petits conseils pour comprendre l’anglais un minimum

Hello how are you ? Bon alors aujourd’hui, des petits conseils simples et sympathiques pour mieux réussir en anglais.

Avant de commencer, il faut que vous sachiez un truc : « Il faut aimer la langue si l’on veut l’apprendre ». C’est ce que m’a dit un jour mon père (#alexisbarbierbouvet) et j’approuve !

– Premièrement, regardez des films en V.O, d’abord sous-titrés en français, puis sous-titrés en anglais. Le progrès sera déjà visible.

Et puis en même temps, regarder un film doublé en français, c’est un peu comme écouter une chanson anglaise ou américaine connue, avec la voix de quelqu’un d’autre que celle de son idole !

– Deuxièmement, lisez des livres en anglais.

Moi par exemple, j’ai commencé par Journal d’un dégonflé, qui est assez sympa et les illustrations aident à la compréhension. Mais disons que le style est : « ce livre est écrit par un ado » donc de façon assez familière. Vous pouvez ensuite passer aux Harry Potter, c’est facile et franchement c’est super !                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Rorolacolok

je hais la saint valentin !!!!!

A l’attention de tout les amoureux (qui sont bien sûr heureux en amour)… JE HAIS LA SAINT VALENTIN ! Mettez-vous ça bien dans la tête !

Vous vous demandez peut-être pourquoi : c’est le jour le plus mielleux, le plus dégoulinant de bons sentiments qui soit ! Et surtout, après Noël et après les soldes, à qui ça profite ? Aux commerçants !

Quand on est vraiment amoureux, a-t-on vraiment besoin d’un jour spécial pour se le dire ?

Manel

JO d’ hiver, le palmarès français

Perrine Laffont après sa victoire ( Visual / Icon Sport )

En Corée du Sud , les JO battent leur plein et la France a déjà remporté 5 médailles : en combiné alpin, les français Alexis Pinturault, médaille d ‘argent et Victor Muffat-Jeandet, médaille de bronze ont accédé au podium. Martin Fourcade, après une journée complètement ratée, a gagné l’or au biathlon et Anais Bescond une médaille de bronze dans cette même discipline. Perrine Laffont a, en ski , remporté l’or sur une descente bossue  avec un tour sur elle-même et un salto.

Les Etats-Unis sont pour l’instant à la première place du classement avec 3 médailles d’or, 1 d’argent et 2 de bronze : donc 1 médaille dorée de plus que nous ! Perrine Laffont après sa victoire ( Visual / Icon Sport )

Jeanne et Xilarion

for honor

Voici un jeu récent et trop cool, auquel vous pouvez vous mesurer entre amis pour prouver que vous êtes le plus fort sur les jeux vidéo. Ce jeu se nomme For Honor. Quand vous démarrez, vous choisissez une des trois légions : les chevaliers, les vikings ou les samouraïs (ce choix n’influe pas sur l’histoire). Le royaume est divisé en trois régions, Ashefd appartient aux chevaliers, Valkeinham appartient aux vikings et Myre aux samouraïs.

A cause d’un séisme, les chevaliers, les samouraïs et les vikings se sont tous retrouvés sur le même territoire que chacun veut contrôler. Donc ils se tapent dessus. Des rois chevaliers créent une coalition qui leur permet de repousser vikings et samouraïs. Mais dans la paix retrouvée, les chevaliers perdent toute leur efficacité (ils passent leur temps à faire la fête). Quand les invasions vikings reprennent, les chevaliers se font massacrer mais un chevalier providentiel apparaît pour rétablir l’ordre…

A l’intérieur votre légion, vous choisissez donc un perso. Chacun a ses avantages et ses inconvénients selon son adversaire. Les  graphismes sont très réalistes et les animations donnent l’impression d’y être, surtout quand les personnages sont en pleine action.

J’ai découvert For Honor sur YouTube, et j’adorais les décors présents dans la vidéo, je les ai encore plus appréciés en avançant dans le jeu. L’histoire est facile à suivre et bien pensée. Les peuples/catégories des personnages s’inspirent d’une part de la réalité, d’autre part de nos légendes/mythes guerriers. Ce jeu se joue aussi bien sur console que sur ordinateur.

Kelyddon Diemunsch

le produit de la semaine – 9

Un ensemble d’étiquettes de produits imaginaires réalisées par les classes de troisième en cours d’arts plastiques.

Cette semaine, le produit de Lara, 3è2

—————————————————————————————————————————————-

Avec BRICAR

animaux surdoués – la pie skieuse

Les animaux ne peuvent pas ressentir le bonheur ? Faux ! Une pie l’a prouvé ! Alors qu’elle rentrait chez elle, une jeune russe surprend une pie qui fait du snowboard sur le toit de sa maison enneigée ! La joie aurait été dûe à des hormones que l’homme ne possède pas et que la pie possède. Après, ce n’est pas le seul exploit de la pie par exemple. Madame regarde un passage piéton toute la journée et comprend toute seule que nous passons quand le feu est de couleur verte et que d’étranges bolides à 4 roues passent au rouge. Elle va alors poser une noix au signal vert puis va se percher pendant que c’est au rouge et quand le feu repasse au vert elle descend sur la voirie et se régale d’une noix écrabouillée. Les pies sont donc intelligentes mais risquent de causer quelques accidents pour un casse noix !

A dans 2 semaines pour le cheval thélépathe.

Gaspard