Tungouska, entre vérité et fiction

Une doline à l’emplacement de l’évènement de la Tunguska. (Université de Bologne)

Je vais vous parler de Tungouska, ou plutôt de « l’événement de Tungouska ». Vous devez vous dire : Maikesquec’estkça ? Eh bien, l’événement de Tungouska, c’est une explosion qui s’est produite le matin du 30 juin en 1908, localisée près du lac de Tungouska [d’où le nom] qui a abattu 60 millions d’arbres dans un rayon de 20 km et qui a fait une déflagration sur plus de 1500 km. Le pire dans tout ça, c’est qu’on ne sait pas comment l’explosion s’est produite. Il n’en fallait pas plus pour que les hypothèses les plus farfelues émergent, et beaucoup d’oeuvres [jeux-vidéo, romans, films] s’en servent de fond ou de base de fiction.

Voici donc quelques théories qui sont crédibles :

– Un mini trou noir. Imaginez un objet de la taille de quelques atomes et qui pèse plus d’ 1 million de milliards de tonnes et ben, quand un micro trou noir explose cela pourrait théoriquement refaire l’événement de Tungouska.

– Une comète d’antimatière qui, une fois au contact de la « matière », explose aussi.

– Un astéroïde de matière noire [j’ai pas envie de rentrer dans les détails de la matière noire mais elle est indétectable pour le moment] qui aurait été en contact avec la Terre et qui aurait explosé.

Et celles qui sont carrément délirantes :

– Une dernière expérience de Nikola Tesla [l’inventeur du radar, des robots télécommandés et du courant alternatif] qui a vécu à la même époque.

– Une explosion nucléaire avant l’heure [de son invention] ou une d’origine extraterrestre.

– 10 millions de tonnes de méthane [ce qui il y a dans le pet de vache]  qui se seraient enflammées après s’être échappées du sol

– Une des divinités locales [appelé Ogdy]  d’un peuple habitant la région, les Evenks. C’est leur « dieu du feu » qui aurait causé l’explosion.

– Un crash ou décollage d’OVNI  sur Tungounska [en même temps c’est un lieu très reculé, parfait pour se cacher]. 20 ans s’étant passés avant les premières expéditions, ça a été suffisant pour le gouvernement de faire disparaître toutes les preuves de vie extraterrestre et de les conserver autre part, comme dans le zone 51 par exemple.

En bref, cette histoire restera secrète pour un petit moment mais je trouve ça très intéressant de voir les différentes théories qui en parlent.

 OLivier

moi, journaliste : apprendre à bien formuler les choses

Ecrire des articles, ça permet de parler de ce qu’on aime (ou qu’on n’aime pas) mais surtout, ça fait apprendre à bien formuler les choses, à trouver le bon mot. Et puis, c’est amusant parce que chaque article a son sujet bien à lui et qu’on peut aborder plein de thèmes différents.

C’est cool aussi d’être lu et ça fait plaisir d’avoir des commentaires des gens.

Ca fait aussi plaisir d’être en équipe – équipe de journalistes jeunes, et de pouvoir partager ses idées. C’était une très bonne année et j’espère retrouver tout le monde l’année prochaine. Pour ma part, j’ai l’intention de continuer (avec une heure en prime d’atelier).

En attendant, bonnes vacances  à tous !

Camille

 

le livre des 4è 2

A Montgolfier, deux élèves de quatrième font un projet depuis le début de l’année, indépendamment de l’école : un livre !
Cette histoire très drôle, à travers la tragédie du scénario, met en scène toute la classe de 4e 2. Cela se passe dans le village Montgolfier, où un des habitants, le boulanger, se fait assassiner. Cet assassinat est suivi par une série de meurtres, tous accompagnés d’un message sarcastique se moquant de  la victime.
Cela peut sembler glauque, mais l’ambiance du texte est drôle et bien écrite, donc ce livre est un mélange d’humour et de suspense génial. Je ne vous dis pas qui es le meurtrier, mais ce n’est pas moi ! C’est peut-être une histoire écrite par « de simples collégiennes », comme diront certains, mais j’étais réellement triste de voir mes camarades de classe mourir un par un… et attention, l’assassin n’est pas celui qu’on croit !

Mon rêve serait un tome 2 où tout le monde ressuscite et devient la 3e (1, 2, 3 ou 4) l’année prochaine, même si nous ne serons pas forcément tous ensemble, et que l’école finance les photocopies ;-). Le livre coûte 1 euro l’exemplaire et ça vaut le coup ! Achetez-le à Christina Chen ou Stella Mamano (les écrivaines). Bonne lecture !

Kelkun 😀

le château des étoiles

 Pour notre dernier article de l’année nous allons vous parler d’un livre qui nous a beaucoup plu : Le Château des Etoiles. C’est en fait une BD, publiée initialement sous forme de journal, qui parait ensuite en recueil de trois numéros.

   » Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait « 

C’est l’histoire d’un jeune garçon, nommé Séraphin, qui a perdu sa mère alors qu’elle était à la recherche de l’ « éther ». Lorsqu’elle crut l’avoir trouvé, l’ampoule de détection explosa. Avant de rendre son dernier souffle, elle parvint tout de même à faire regagner terre à son carnet de bord. Un an plus tard, Séraphin et son père Archibald reçoivent une mystérieuse lettre anonyme leur signifiant qu’on leur restituerait le carnet s’ils se rendaient en Bavière, au Rocher du Cygne. Archibald a pour projet d’y aller seul mais, à la gare, père et fils sont poursuivis par des prussiens armés et Séraphin et Archibald parviennent à monter dans le train pour la Bavière. Au Rocher du Cygne, un château, Séraphin rencontre Sophie et son demi-frère Hans, qui deviennent ses amis. En voulant poursuivre le chambellan, ils entrent dans la salle du trône… où il n’y a pas de trône ! Mais ils y voient le maitre des lieux, le roi Ludwig de Bavière. Ils contemplent les fresques peintes sur les murs et le plafond racontant notamment l’histoire du Roi Arthur. Pour eux ce ne sont que des contes mais pour le roi, dans chaque légende il y a un fond de vérité. Ludwig prévoit de construire un engin volant pour aller dans l’éther d’où son nom : l’Ethernef .

Nous avons aimé cette BD car ses dessins sont magnifiques et qu’elle nous permet de rêver.

Alix et Jeanne

le voyage en Allemagne

Pendant 10 jours, tous germanistes de 4è sont partis en Allemagne. On a ADORE être là-bas car on se sent plus libre qu’en France : là-bas les profs sont plus sympas et quand c’est l’heure de perm, on peut faire tout ce qu’on veut, écouter de la musique, crier, chanter, jouer…

Nous étions logés dans des familles (bien obligés de parler allemand !), nous avons visité Schondorf et Sttugart, ainsi qu’un château appartenant à la famille Hohenzollern. Il y a eu un barbecue général dans un parc, le vendredi. La nourriture, contrairement à ce qu’on pouvait craindre, est super bonne. Bref c’était génial.

Petite info (triste) : monsieur Fromageot, notre prof d’allemand depuis la 6è, part dans un autre lycée. On doit tous lui faire un cadeau d’adieu ainsi qu’à tous les autres profs qui partent aussi.

Kelyddon

la folie des grandeurs : un film pas si vieux que ça !

Avez vous déjà vu ce film, français s’il vous plait ! Nous l’avons regardé il n’y a pas longtemps et nous l’avons apprécié car il est très drôle et avec beaucoup de rebondissement. Sorti en 1971 , ce film de Gérard Oury est une comédie historique qui raconte l’histoire de Don Salluste , le ministre des finances espagnoles ( Louis de Funès ) avare et profiteur, qui est secondé de son valet, Blaze (Yves Montant ) qui s’élève contre son maitre. Un jour, la reine (Karin Schubert ) lui rend visite pour lui annoncer qu’il est déchu. Don Salluste formente un complot pour reprendre ses fonctions. Il souhaite que son neveu, Don César (Gabriele Tinti ), l’aide dans son entreprise mais ce dernier refuse et l’ancien ministre se tourne donc vers son valet et le déguise en Don César. Mais , pendant ce temps, un autre complot s’organise , un complot qui va élever Blaze à un rang très important …

Jeanne et Alix