bon plan pour les ados parisiens… le compte kiosque jeunes !!!

C’EST QUOI ???

Avoir un compte « kiosque jeunes » permet d’aller à des expositions gratuitement et des spectacles à prix réduit*, voire gratuitement ! Il suffit de s’inscrire sur le site internet (kiosque jeunes) et de confirmer son inscription à la Canopée (aux Halles).

1ère étape :
S’inscrire sur le site internet.

QUI PEUT S’INSCRIRE ???

Tout le monde qui a 13 ans révolus et moins de 30 ans. Pour les moins de 18 ans, l’accompagnateur bénéficie de la même réduction que le jeune ! L’idée est que les enfants se rendent sur place (à la Canopée) : un adulte leur explique alors les évènements du  moment et ce que c’est exactement. On peut aussi aller directement sur le site internet pour avoir des renseignements. Attention : vous n’avez le droit qu’à une « action » par jour, c’est-à-dire une réservation par jour !

2ème étape :
Se rendre à la Canopée pour confirmer votre inscription.

MON AVIS ???

J’ai ouvert un compte kiosque jeunes il n’y a pas longtemps et je trouve que c’est génial ! J’ai découvert plein de choses que je n’aurais jamais pensé aller voir (c’est une façon de tester des choses qu’on ne verrait pas habituellement). C’est un super moyen d’inciter les jeunes à se rendre dans des lieux culturels et à s’amuser à prix très réduits ! Je suis déjà allée voir une dizaine de spectacles/expos qui m’ont plu autant les uns que les autres. Et puis, si vous n’utilisez votre compte que très rarement, ce n’est pas grave c’est gratuit et sans contrainte !

Je vous incite donc à vous rendre sur le site pour plus d’informations….

Canarduck

*Cela dépend bien évidemment du spectacle (les expos sont tout le temps gratuites).Exemple : 70 euros passera à 20 euros, 20 euros à 8 euros, 10euros à 4 euros…

 

 

 

l’expo Toutankhâmon, le trésor du pharaon

Ce weekend je suis allé voir l’exposition sur Toutankâmon à la Villette.

Cette exposition nous présente des objets qui ont traversé les millénaires, enfouis au fin fond d’un tombeau en Égypte dans la Vallée des Rois. C’est Howard Carter, archéologue et égyptologue de renommée, qui a découvert le tombeau. Enfin presque… car ce n’est pas lui qui en a trouvé l’entrée. En effet, c’est un enfant, un porteur d’eau qui l’a trouvée, car quand il posait ses jarres remplies d’eau, il fallait qu’il creuse un trou pour qu’elles tiennent droites. Un jour, il creusa un trou et tomba sur le début des marches qui menaient au tombeau.

L’expo suit le voyage de Toutankhâmon dans le royaume des morts pour accéder au repos éternel (dans les champs de roseaux je crois). Les objets présentés sont SUPERBEMENT conservés et ils nous racontent comment les égyptiens enterraient les morts, enfin les rois. Car d’après la légende, quand on mourrait, on devait affronter les dieux sur une barque. On mettait donc, dans l’antichambre du tombeau, plein d’amulettes et d’armes magiques et puissantes pour faciliter ce combat.

FOX

sur mesure, les sept unités du monde

Machine à voter dite Pséphographe ©Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Pierre Ballif

Qu’est ce que c’est « Sur mesure, les sept unités du monde »? Laissez-moi vous éclairer : c’est une exposition au musée des Arts et Métiers où je suis allée.

On peut y voir toutes sortes d’instruments qui servent à mesurer. Au début de la visite, dans une première pièce on peut voir tous ceux qui sont présents dans notre quotidien, une balance ou une pendule dans une cuisine, un thermomètre, un compteur électrique…
Mais on peut voir aussi des objets tout à fait rares comme cette machine à voter : chaque personne votait en introduisant une petite pièce dans la machine qui comptait les pièces, les pesait et affichait les résultats !

Des activités sont aussi proposées. Vous pouvez vous renseigner en cliquant sur le site du musée.

Nabala

le salon de l’agriculture

Aujourd’hui, moi qui suis une grande fan des animaux, je vais vous emmener découvrir le salon de l’agriculture. C’est du 23 février au 3 mars et c’est ouvert de 9h à19h.

Avez-vous déjà vu des porcelets allaités par leur mère ? (trop craquants les petits cochons !) Avez-vous déjà assisté au concours de la plus belle vache ? Avez-vous déjà vu des poussins sortir de leurs œufs ? Avez-vous déjà assisté à un spectacle de dressage de chevaux ? Avez-vous déjà assisté à la fabrication d’un fromage de chèvre ?

De quoi passer toute une journée, un peu comme à la campagne, et tout à ça porte de Versailles ! Profitez-en pendant ces vacances !

 

Léa

dans les coulisses du Rex : prêts à devenir des stars ?????

Salut tout le monde !

Ce samedi, je suis allée voir Dragons 3 au cinéma pour l’anniversaire d’une copine qui nous a ensuite invitées à visiter les coulisses du grand Rex ! C’était génial ! Pendant votre parcours, vous irez dans différentes salles (machinerie, plateau…), puis, comme dans un studio de doublage, chacun devra dire une réplique (décidée d’avance) d’un film culte. Toutes les animations faites au cours de l’activité serviront à faire un petit film (vendu à la boutique à environ 10 euros). La visite est entièrement automatisée : il n’y a pas de guide, mais il y a quand  même des explications dans chaque salle grâce à des enceintes. On se retrouve plongés dans l’univers magique du cinéma, c’est un très bon moment à passer en famille ou entre amis !

Le tout dure 45 minutes et voici les tarifs (car ça joue aussi un peu): 11 euros par adulte et 9 euros pour enfants de 2 à 7 ans. Personnellement, je trouve que c’est un prix raisonnable rapport qualité/prix, mais tout dépend du nombre de personnes !

Canarduck

crevez la toile !

Les toiles faites par les araignées mises en hybridation.

Ce weekend , je suis allé voir l’expo On Air au Palais de Tokyo, une carte blanche dédiée à Tomás Saraceno, un artiste contemporain argentin. L’exposition se base surtout sur les toiles d’araignées (oui, je sais certains n’aiment pas ça, mais c’est très beau en vérité). La première partie de l’exposition se compose de plusieurs toiles d’araignées toutes différentes, montrant des œuvres d’architectures extraordinaires. Les toiles ont été faites par plusieurs « races » d’araignées différentes mises ensemble pour faire ces œuvres exceptionnelles. Il y a ensuite 5 fils d’araignée accrochés aux deux extrémités à un mur et qui bougent un peu du coup. Un capteur vidéo installé devant détecte les mouvements des fils et les transforme en sons. S’ensuit un petit interlude de choses que je n’appréciais pas trop et que du coup j’ai oubliées. On continue la visite  par une oeuvre d’Aerocene, une espèce d’association appelée comme ça car elle fait des ballons marchant avec le soleil (et oui !). Il y a même eu une oeuvre de cette association faite de sacs en plastique découpés, collés les uns aux autres, formant du coup un grand ballon. La dernière partie de l’exposition, et la meilleure selon moi, le clou du spectacle, une oeuvre de Tomás Saraceno où l’on touchait des fils métalliques épais qui produisaient des sons avec plusieurs capteurs posés au sol, comme des toiles d’araignée. Donc, conclusion , je vous conseille d’aller voir cette expo qui fermera ses portes le 6 janvier 2019.

Lélé

Informations importantes pour l’expo

Entre la Tour Eiffel & les Champs Élysées
13, avenue du Président Wilson 75116 Paris
Métro : Ligne 9, stations Iéna et Alma Marceau
Bus : Lignes 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92
RER : Ligne C, Station Pont de l’Alma

Peyo, l’expo

C’est au centre Wallonie Bruxelles que je suis allée pour voir l’expo Peyo.

Peyo a commencé par  dessiner Johan pour ensuite rajouter Pirlouit. Les schtroumpfs sont apparus plus tard, pour la première fois dans un tome de Johan et Pirlouit intitulé : « La flute à six shtroumpfs ». En dernier, Benoit Brisefer est né.

Peyo est mort d’épuisement car, en plus de son diabète, il devait beaucoup voyager entre Hollywood et Bruxelles pour l’adaptation de ses BD en dessin animé ou pour la création de produits dérivés. Pourtant il y avait d’autres dessinateurs qui l’aidaient. Ils ont continué à inventer des histoires de Schtroumpfs après sa mort.

Petits trucs en plus:                                                             – « Schtroumpf » ressemble au mot « chaussette » en flamand                                                                             – Ce dessinateur a été scout durant sa jeunesse

Rorolacolock

Pour plus d’infos allez ici :      http://www.cwb.fr/programme/expo-peyo