le challenge nature, Montgolfier en finale !

Je suis dans une équipe mixte de quatre élèves du collège Montgolfier appartenant à la « Team nature » encadrée par M. Desplanques. Il est d’ailleurs le créateur du « Challenge nature » qui fête cette année ses dix ans.

Tout d’abord, le challenge nature qu’est-ce que c’est ? C’est une compétition sportive mélangeant plusieurs disciplines :

  • Le canoë : pagayer pour faire une course d’orientation sur l’eau, une course de rapidité ou encore une course à énigmes.
  • La course d’orientation à pied, qu’elle soit avec ou sans carte, avec ou sans boussole, ce qui est sûr, c’est qu’il faut des jambes et qu’il y a des balises à trouver !  (le sens de l’orientation peut être utile)
  • Le VTT n’est pas très compliqué (surtout si vous en êtes un pro), courses de vitesse tout terrain, courses d’orientation et bike’n run (une personne court et toi tu pédales, vous échangez quand vous êtes fatigués).

Bon fini de rigoler ! Voici le parcours de mon équipe (celle qui s’est qualifiée) tout au long de l’année :
1/ l’entraînement tous les mercredis, la plupart du temps à la base nautique de Choisy avec le collège Anne Franck.
2/ Les qualifications qui ont duré une journée. Il y avait 48 équipes et seulement 18 places…
3/ La finale, La Finale, LA FINALE !!!!!!!!! (du 28 au 31 mai)

ROBB (rorolacolock)

au menu du canard, meilleur journal en ligne de Paris

N’ayant pas pu re-participer au concours de presse jeune Kaléido’scoop (parce qu’on l’a gagné l’année dernière), on a participé cette année au concours Mediatiks et… Au Menu du Canard a remporté le prix « Meilleur journal en ligne », catégorie collège !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Toute l’équipe de rédaction est conviée le mardi 29 mai a l’Hôtel de Ville pour la remise des prix, et nous y serons. Nous ferons bien sûr un reportage. Ce sera aussi pour nous l’occasion de rencontrer d’autres équipes de journalistes jeunes.

A bientôt pour le compe-rendu de cette remise de prix.

Loulou

La Battle 2018

Hier, mardi 14, la rédaction participait à la 3è édition de La Battle qui l’oppose cette année à l’équipe de rédaction du journal collégien Veni, vidi, Valmy.

 

Valmy contre Montgolfier !

Jusqu’au 23 mai, votez pour vos articles préférés, nous en ferons un journal radiophonique enregistré sur Radio Clype. C’est par ICI.

A très vite !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos Kelyddon

latina : hoc est ridiculum

Certes, certains peuvent dire que le latin est inutile mais ils se trompent. L’intérêt d’apprendre le latin est de « renforcer » notre français, d’éviter qu’une langue disparaisse et d’aider dans certaines professions.

Plusieurs mots viennent du latin comme « abominable », « eau » ou « terre ». Le latin est un peu comme notre langue initiale. Comme toute première impression, ça parait difficile mais ça peut se maîtriser en étudiant et en trouvant des ressemblances entre les mots latins et le français moderne. Le mot latin « ager » veut dire en français « champ » et on fait le lien avec l’agriculture, on peut en faire de même avec « aqua » qui veut dire « eau » en pensant au terme « aquatique ». Pour « terra » qui veut dire « terre » en français, on fait le lien direct.

Cela peut également servir pour ceux qui étudient d’autres langues comme l’allemand (à cause des déclinaisons).

Et puis tout ça est très utile pour les médecins, physiciens, biologistes, bref pour tous les scientifiques puisque une grande part du vocabulaire scientifique est construit à partir de racines latines.

Kelyddon Diemunsch

les stages

Je crois que vous le savez, (dépendants des collèges), on a tous un stage en 4ème (ou en 3ème). Moi qui ai déjà choisi le mien, je vous explique sur quoi on base notre choix de stage : parce qu’on aime ou il y a un contact, ça nous intrigue, ou ça a un lien avec le travail qu’on veut faire. Perso, j’ ai choisi mon stage car je peux être avec mes groupes d’animaux préférés : les reptiles, les amphibiens, les insectes. Je le fais dans une animalerie pour ces classes d’animaux, à La Ferme Tropicale rue Jenner dans le 13ème. Je suis surexcité, ça va être la meilleure semaine de ma vie ! Ils m’ont déjà dit ce que j’allais faire vaporiser le magasin le matin, donner à manger aux animaux, et même faire des terrariums. Bonne chance à tous et mettez dans les commentaires votre stage.

PEACE Nono

débattre au collège

En Angleterre, à Chesterton college que nous avons toutes les deux fréquenté (Loulou pendant une semaine et Kelkun trois mois), il y a un club de débat. Nous y avons participé et nous avons adoré. Nous aimerions le faire ici, à Montgolfier car il est important d’apprendre à argumenter. En effet, dans notre vie future, nous en aurons grand besoin. C’est aussi très soulageant de libérer sa parole et donner son avis personnel, surtout lorsque nous ne sommes pas d’accord avec des adultes (si on le dit aux professeurs, on risque une croix ou une heure de colle !).

A Chesterton college, le bibliothécaire (M. Clifford, pour l’info) proposait des sujets très intéressants. Par exemple, « Qu’est-ce qui nous change le plus, la génétique ou notre environnement – notre éducation, notre milieu social… etc. ? », « Pour ou contre l’avortement ? », « Etre vegan » ou encore, le meilleur, « Est-ce que Dieu existe ? » ! Inutile de dire que c’était le débat le plus endiablé et tendu de tous !

Evidemment, il y avait des règles : 

  • ne pas parler tous en même temps
  • écouter les arguments des autres
  • ne pas crier 
  • ne pas juger les autres pour leur avis 

Nous trouvons que beaucoup trop de gens ne savent pas argumenter. C’est pourquoi nous voudrions créer un club de débat au collège, ici, si madame Pirez nous l’accorde.

Loulou et Kelkun : )

les cours de techno

Certains cours peuvent être pas cool du tout au collège, mais certains sont mieux que d’autres. Le cours de techno est un de mes préférés. C’est concret : on code des robots, on comprend comment fonctionne des objets. Dommage qu’on ait qu’une seule heure par semaine car on est en train de travailler sur le robot mbot. On va travailler sur : le design, l’innovation, la créativité puis les objets et systèmes techniques… et bien sur la modélisation et la simulation de ces objets.

Le robot mbot est un petit robot qui a plusieurs fonctions et il a aussi d’autres formes. Il est équipé de plusieurs systèmes. On peut le coder à partir de scratch, depuis un ordinateur.

Kelyddon Diemunsch