lego ninjago, réhabilitation

Ce film parle de… legos évidement ! Ce film parle de Lloyd, le fils du méchant ultime de la ville où notre héros réside seul avec sa mère. Avec ses camarades de lycée [eux aussi des ninjas mais personne ne le sait] il affrontera très souvent le terrible Garmadon dont l’unique but est de conquérir Ninjago City. Mais une menace sans précédent pèse sur l’ennemi des ninjas et ils devront s’allier pour battre l’ennemi commun… ce qui ne sera pas simple.

Ce film me rappelle « La grande aventure lego » et « Lego Batman » car Lego Ninjago a aussi un style déjanté comme les deux opus cités auparavant. C’est un film super même s’il a été mal noté par les médias.

OLivier

grizzi et les lemmings

Grizzi et les Lemmings est une série si parfaite que je voulais vous la faire partager. C’est un dessin animé qui parle d’un ours qui adore le pop corn et le yummi (chocolat), confronté à une armée de lemmings (sorte de petits rongeurs) qui sont comme lui, aiment ces nourritures mais aussi jouer avec tout et n’importe quoi. Grizzi lui, aime avant tout son confort et trouve toujours un nouveau truc pour l’améliorer, les lemmings le lui vole (toujours) pour le transformer en jeu. Le conflit entre eux se termine (toujours) par la destruction ou la perte de l’objet et une défaite des deux camps.

En général, tout part de quelque chose d’assez basique pour aller jusqu’au délire total : par exemple les lemmings peuvent avoir des super pouvoirs, trouver un bébé dinosaure dans un glacier, utiliser une baguette magique…

Kelyddon Diemunsch (avec l’aide d’Amine)

Série française de 78 épisodes sur France 3 et Boomerang, créée par Antoine Rodelet et Josselin Charier, créations graphiques de Bertrand Gatignol pour les personnages et Edouard Cellura pour les décors.

 

 

pretty little liars

En ce moment je regarde une série assez connue nommée PLL. Cette série parle d’une bande de cinq jeunes filles qui, à la disparition de la chef de groupe, se dissout. Celles qui restent se retrouvent 1 an plus tard, ayant découvert la mort de leur amie disparue. A partir de ce moment-là, des messages d’un mystérieux « A » sont envoyés à ces quatre anciennes amies, Hannah, Spencer, Emily et Aria. Bon, je vous ai résumé à peu près le début, j’aimerais parler des points positifs et de quelques points négatifs (mais pas trop parce qu’on est gentil quand même).

Une des raisons pour laquelle tout le monde aime cette série ce sont les engrenages, avec des mensonges dans tous les sens. Il y a forcément plein de secrets – et des secrets, on en a quand on a quelque chose à cacher (bravo Sherlock !). Alors pourquoi on cache des choses ? Et bien sûrement car il y en a d’inavouables qui, si elles sont découvertes, auront un impact positif ou néfaste sur les gens. Ce qui est sûr (encore), c’est que l’aspect néfaste est le plus exploité dans cette série et que ce fameux « A » s’amuse de voir à quel point il est facile de détruire une personne avec un secret. Alors, quand il y en a plein, c’est terrible… et le seul remède contre ça c’est l’entourage, le soutien des amis, amoureux, famille… etc. Attention cependant, les mêmes amies qui vous soutiennent peuvent devenir un poids car elles peuvent savoir la vérité ou en savoir plus, ou alors ne pas comprendre pourquoi on cache des choses… bref c’est très compliqué ! Mais dans cette série, on ne se perd pas, c’est assez bien organisé. Les engrenages, on y croit.

Parlons des personnages : ils sont tous très creusés et ont tous au moins un secret, une mésaventure, etc…  ce qui encourage encore cet engrenage. Du coup, plus il y a de personnages qui entrent, plus il y a de suspects (« A »), et plus on a de chances de se tromper (sur les personnages, leurs secrets) et d’insinuer de choses fausses. Certains peuvent virer à la paranoïa ou devenir obsédé par la vérité qu’ils n’auront peut-être jamais. D’autres meurent pour en avoir trop dit – ou pas assez (si quelqu’un ne parle pas du tout, ça peut paraître suspect !). La plupart sont géniaux, il y en a juste quelques-uns que je trouve un peu plats – mais après, c’est mon avis.

Un autre point positif dont j’avais déjà parlé, c’est l’organisation des événements. On comprend assez bien ce qu’il se passe, du coup, on a envie de continuer la série et de regarder la suite. C’est compréhensible et bien organisé, les plans sont bien filmés, pour le spectateur, c’est agréable.

Bon, maintenant, j’aimerais parler de quelques points négatifs :
Déjà, je voulais dire qu’au bout d’un moment c’est trop long, on en a marre on veut savoir ! Une vingtaine d’épisodes pour une seule série, et sachant qu’il y a 7 séries et bientôt 8, c’est long et un peu pénible.
Au bout d’un certain temps, des personnages disparaissent complètement… et puis reviennent d’un coup. D’autres personnages, pouvant avoir des bons potentiels, sont complètement mis à l’écart.

Malgré ces petits défauts, c’est une série que je vous recommande vivement et que j’apprécie beaucoup.

Thaïs

 

le dernier marvel au rex… j’y étais

Résultat de recherche d'images pour "gardien de la galaxie 2"J’ai vu Les gardiens de la Galaxie 1 et 2 – le 2 vient de sortir et je l’ai vu le 1er mai  !

Je trouve le 2 meilleur que le 1 : Il y a autant d’actions et nous sommes dans le même univers mais…  Le 2 est plus drôle, avec plus de gags que le précédent. On compte plus de personnages qu’avant, du coup, c’est plus rythmé et il y a plusieurs histoires en même temps.

J’ai entendu des gens rire dans la salle, comme moi. Je vous conseille d’aller le voir.

Amine

LALALAND comme l’indique son nom, plus de blabla, que des chansons !

Ce film est sorti il y a déjà un petit moment mais bon, je voulais quand même vous en parler :

LALALAND un film où l’on chante et respire le bonheur. Ce film est selon moi très bon, absolument pas ennuyeux comme certaines comédies musicales romantiques et même, au contraire, très intéressant. Les morceaux de jazz sont bien chantés, mais je trouve qu’il n’y en a pas assez et que les airs des chansons, pour certains, se ressemblent. C’est dommage car le film est vraiment bien. Justement, si vous ne le connaissez pas, cela raconte l’histoire d’une jeune femme nommée Mia qui souhaite devenir un jour une grande actrice, et qui rencontre un (autre) jeune homme passionné de jazz, qui rêve d’ouvrir un club où il jouera du jazz (bah oui pas du rock’n’roll). Enfin bref, je vous laisse deviner la suite. Au début, ça peut paraître un peu bateau mais (je ne vais pas vous le répéter 100 fois non plus) plutôt pas mal. Une fin qui peut être heureuse ou non selon les points de vue.

Thaïs

l’ascension

lascension« L’ascension » est un film qui parle d’un jeune homme se nommant Samy interprété par le comédien, Ahmed Sylla qui va gravir la montagne la plus haute du monde, l’Everest. Il va faire cet exploit par amour pour sa dulcinée, Nadia (Alice Belaïdi). Il faut savoir que Samy n’a aucune expérience en alpinisme.

Je vais donc critiquer en quelque sorte ce film. C’est un film pour tout âge, toute personne, il y a des hauts et des bas, cette histoire est très émouvante car Samy fait cet exploit par amour (je n’en serais jamais capable). En plus, il est découragé par toutes les personnes qui redescendent, soit avec du sang partout sur le visage, ou parce qu’elles n’ont pas réussi. Son moniteur lui rappelle quand même qu’on ne peut pas réussir à gravir l’Everest dès la première fois.

L’ascension se fait en plusieurs parties, il y a en tout 4 camps avant d’arriver au sommet. Samy est accompagné par des Allemands, des Chinois et des Anglais qui s’arrêtent les uns après les autres de camp en camp, avant la fin. Selon moi, il serait plus judicieux que tout le monde aille jusqu’au bout, mais bon… je ne dirai pas la fin du film, car pour toute personne voulant le voir je ne voudrais en aucun cas que vous soyez déçu.

J’ai adoré ce film, je vous le recommande fortement à part pour les personnes qui ne sont pas fans de films émouvants et un peu tristes. Il y a beaucoup de commentaires positifs comme sur le site AlloCiné qui l’a noté 4,3 étoiles sur 5, la preuve que j’ai raison de vous le conseiller.

Mathilde R.

rogue one, le nouveau star wars

star-wars-rogue-one-1

Rogue One se passe entre le troisième et le quatrième Star Wars (ordre par rapport à l’histoire et non à la date de sortie des films). Ce que j’ai aimé dans Rogue One c’est qu’il n’y a pas les mêmes personnages que dans les autres Star Wars et donc on découvre d’autres styles de personnages intergalactiques. J’ai aimé car il y avait beaucoup de suspens. Les décors sont magnifiques et la 3D les rend encore plus sensationnels. Les acteurs jouent bien et leurs costumes sont réalistes. On s’imagine bien habillés comme ça dans le futur (ou dans le passé!).

Le seul petit regret que j’ai, c’est que les vaisseaux n’ont pas changé par rapport aux autres Star Wars. J’aurais bien aimé qu’ils soient plus des armes de guerre avec des canons partout.

Arthur