la folie des grandeurs : un film pas si vieux que ça !

Avez vous déjà vu ce film, français s’il vous plait ! Nous l’avons regardé il n’y a pas longtemps et nous l’avons apprécié car il est très drôle et avec beaucoup de rebondissement. Sorti en 1971 , ce film de Gérard Oury est une comédie historique qui raconte l’histoire de Don Salluste , le ministre des finances espagnoles ( Louis de Funès ) avare et profiteur, qui est secondé de son valet, Blaze (Yves Montant ) qui s’élève contre son maitre. Un jour, la reine (Karin Schubert ) lui rend visite pour lui annoncer qu’il est déchu. Don Salluste formente un complot pour reprendre ses fonctions. Il souhaite que son neveu, Don César (Gabriele Tinti ), l’aide dans son entreprise mais ce dernier refuse et l’ancien ministre se tourne donc vers son valet et le déguise en Don César. Mais , pendant ce temps, un autre complot s’organise , un complot qui va élever Blaze à un rang très important …

Jeanne et Alix

le nouveau film des studios Ponoc

Tout le monde connaît les dessins animés de Miyazaki qui a créé les studios Ghibli. Mais ils risquent  aussi de faire de l’ombre à d’autres styles comme celui du tout nouveau film qui est sorti le 21 fevrier 2018, Mary et la fleur de la sorcière, réalisé par Hiromasa Yonebayashi.
Ce nouveau film n’a pas été réalisé par le studio Ghibli mais c’est tout comme car sa création est le fruit d’un nouveau studio composé d’anciens membres du studio Ghibli qui ont créé leur propre structure sous le nom de studio Ponoc.
Le scénario est, je trouve, un petit peu tiré par les cheveux, mais ça ne m’empêche pas de vous le raconter : c’est l’histoire d’une petite humaine, Mary, qui trouve en forêt une fleur « Vol de nuit » ( ça ressemble à une myrtille) ce qui lui donne des pouvoirs. Elle va être entraînée dans une histoire surprenante et très bizarre.
Je n’ai pas aimé ce film car j’ai trouvé que Mary était très égocentrique. Elle ne pense jamais aux autres et veut s’amuser même si ses amis courent un grave danger. Après elle regrette ses actes et fait tout pour les sauver mais elle recommence, donc ça ne sert à rien. Elle fait des gaffes tout le temps. Je trouve que ce film n’est pas au niveau des films Miyasaki.
Mais ! J’aime aussi ce film car les dessins, plus particulièrement les paysages sont magnifiques et (pour ceux qui le verrait en français) les doublages aussi sont drôles.   

Melle Fanta     

 

                                                                                           

black panther

Black panther, est une des dernières production Marvel. C’est un film qui reprend les codes des films de super-héros, même si ici, les héros n’ont pas de pouvoirs magiques, c’est comme s’ils en avaient : les balles ne les blessent pas et leurs costumes les protègent et absorbent l’énergie des forces contraires.

Mais la particularité de ce film et son intérêt, c’est qu’à 99%, les acteurs sont noirs et le réalisateur aussi et que l’intrigue se passe en Afrique. Ce n’est pratiquement jamais le cas, dans ce qui nous est montré, que les noirs aient les premiers rôles. Il était temps !

C’est un super film, peut-être un poil trop long. Je peux rajouter que les filles ont, pour une fois dans ce genre de grosse production, un rôle très important, ce qui n’est pas mal non plus.

Courez-y avant qu’il ne soit plus en salle !

Léonard

Black panther de Ryan Coogler avec Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Danai Gurira, Forest Whitaker.

la musique dans Gardiens de la galaxie

Si vous ne connaissez pas Les Gardiens de la galaxie, vous pouvez vous reporter à l’article publié par Amine l’année dernière. Mais, même si c’est un film génial, pour moi qui suis grand fan de musique (j’ai grandi avec une famille très musicale), ce qui le rend encore meilleur c’est sa bande-son.

Celle-ci  n’est pas juste un « accompagnement » du film, elle fait entièrement partie du scénario et il y a une histoire derrière. Les chansons qu’on entend le sont majoritairement à travers les oreilles du personnage principal, Star Lord (surnom que sa mère lui a donné) qui, dans l’espace, les écoute sur un vieux baladeur. En effet, c’est ce que lui a laissé sa mère avant de mourir d’un cancer, et les chansons sont celles qu’ils aimaient ensemble.

Dans les deux films de la saga, mes chansons préférées sont : Hoocked  on a feeling de Blue Swede, Come a little bit closer de Jay and the Americans et Mr. blue sky de Electric light orchestra qui est ma favorite. Elles nous ramènent à la grande époque funk des années 1980 et ont toutes un bon rythme et une bonne mélodie mais Mr. blue sky est celle qui me réveille le plus avec un rythme très rapide et c’est aussi la chanson qui débute le deuxième film.

 Pour finir, voici un clip du film mais au lieu de juste le regarder, je vous conseille regarder le film en entier !
Merci
NONO

pottermore

 

Serpent cornu 2
Puckwoodgenie 2
Oiseau-tonnerre 2
Womatou 2

Je vais vous présenter aujourd’hui un de mes sites préférés :  Pottermore. C’est un site créé par J.K Rowling (l’auteure d’Harry Potter). Pour y aller il faut se créer un compte. Mais c’est super ! D’abord, il faut confirmer son adresse email et ensuite répondre à plusieurs tests pour savoir quelle est ta baguette magique, ton Patronus, ta maison à l’école Ilvermorny (Serpent cornu, Puckwoodgenie,  Oiseau-tonnerre, Womatou), ta maison à l’école Poudlard, puis on peut explorer des emplacements du domaine de Poudlard (il y en a 100 ) qui sont représentés  par de petites lampes jaunes, il faut cliquer dessus pour débloquer un emplacement. Quand on a débloqué tous les emplacements,  on peut s’incarner dans la peau d’un personnage et faire un peu ce qu’on veut (jeter des sorts etc… ). Le site permet également d’avoir des informations non présentées dans les livres, le monde des sorciers ne se limitant pas à l’Angleterre. Voici le lien pour le site : Pottermore  (Attention !  Site en anglais).

Lélé

« Ferdinand » : qui dit grand taureau, dit grand cœur !

Qui dit que tous les taureaux sont violents et ne sont faits que pour être des combattants ? Et bien il y a un petit malentendu car Ferdinand, lui, est peut-être un grand taureau, mais il a un grand coeur !

Dans l’élevage de taureaux du Senior Moreno, vit le petit taureau Ferdinand. Il grandit sans développer le rêve de participer à la corrida, au contraire des autres taureaux.  Quand le matador El Primero vient choisir un taureau pour sa prochaine corrida, c’est le père de Ferdinand qui est choisi.

Ferdinand se lance alors à la poursuite de son père. En chemin, il est recueilli par Nina, une gentille fille qui l’élève alors dans un quotidien paisible. En grandissant, il finit par être retrouvé par la police et renvoyé chez le Senior Moreno. Bien décidé à retrouver Nina, Ferdinand prépare un plan d’évasion avec Loupé une petite chèvre et trois petites bêtes : Uno, Dos et Quatro.

Rien à voir avec Ferdinand celui-là !

 

J’ai aimé ce film car ça nous explique bien la vie en Espagne, et surtout celle des taureaux ; la corrida c’est la victoire ou l’abattoir pour eux. On y voit également de l’opposition face à la corrida, dans le cadre de la défense des animaux. Ferdinand est tout le contraire de l’image du taureau féroce des corridas, il est doux et sensible de naissance.

Manel

le droit de vote des femmes

Dans le monde, les femmes ont longtemps été considérées comme des citoyennes « moins que rien », elles ne pouvaient pas voter. En France, il a fallu attendre jusqu’au 21 avril 1944  pour qu’elles obtiennent enfin le droit de vote et celui de s’exprimer dans la sphère politique. Bon bref, elles n’avaient le droit de rien faire comme les hommes et encore aujourd’hui dans un certain nombre de pays (en Afghanistan par exemple), ce droit n’est toujours pas effectif.


Le film Les suffragettes de Sarah Gavron, écrit par Abi Morgan et sorti en 2015, nous raconte le combat de ces premières femmes qui, en  Angleterre se sont battues pour obtenir le droit de vote. En 1912, l’année où se passe le film,  certaines d’entre elles, après avoir utilisé des moyens pacifiques mais sans résultats (comme la grève de la faim mais les hommes les gavaient de force), vont en arriver à des actions plus violentes, n’hésitant à risquer leur propre vie.

Le film rend ainsi hommage à Emily Wilding Davison, une suffragette qui, pour pouvoir aborder le roi Georges V, lors d’une course hippique, enjamba les barrières de sécurité qui entouraient la piste et se trouva piétinée par le cheval du roi au galop. Elle est morte le 8 juin 1913.

Ce film est génial regardez le, il retrace des faits historiques mais aujourd’hui la lutte pour les droits des femmes n’est pas encore terminée. Je vous quitte sur ces mots, ne les oubliez jamais : « Liberté, EGALITE, fraternité » !!

                                                                                                             MLLE FANTA