un dodo à l’île de la Réunion ? fake news !

Salut tout le monde !

Dans cet article nous nous attaquons à quelque chose de relativement courant, mais dont on n’explique pas souvent le fonctionnement : les fakes news, ce qui veut dire « fausses nouvelles ». Et on va prendre plus spécialement pour exemple une fake news qui est apparue sur le web il y a quelques années sous forme de vidéo.

Vous pouvez la voir ci-dessous :

Au premier visionnage, nous nous sommes posé des questions : est-ce un véritable scientifique qui apparaît à l’écran ? Il faut savoir qu’un « scientifique » appartient normalement à une université. Aucune ici n’est mentionnée… donc méfiance ! Le dodo que l’on observe en est il un vrai ? Son espèce ayant disparu au XVIIème siècle, c’est étrange…

En approfondissant nos recherches sur internet, nous nous sommes très vite rendus compte  que cette vidéo avait été « dénoncée » dès la semaine suivant sa parution (avril 2015) par France TV Info, média d’information reconnu à qui l’on peut, à priori, faire confiance. France TV Info nous apprenait qu’en vérité, une vidéo originale avait été réalisée par Quaseumododo pour sensibiliser les gens à la protection des espèces encore existantes dans la forêt du Costa Rica. A la fin de cette vidéo, le dodo brandissait une pancarte disant : « Je voudrais seulement sauver ceux qui existent toujours« . Les frabicants du canular ci-dessus avaient simplement coupé cette dernière séquence.

Malgré ce démenti de France TV Info, lui-même repris dans d’autres médias, la vidéo que nous vous présentons continue à être diffusée, elle circule maintenant depuis 4 ans et a obtenu plus de 500 000 vues ! Alors, avant de croire et partager quelque chose que vous venez d’apprendre, vérifiez-en les sources !

Fizz, Comss, Plume

Vous pouvez répondre au sondage ci-dessous :

stop au harcèlement

Qu’est-ce que le harcèlement ?

 

Le harcèlement, ce sont des propos méchants que l’on dit et que l’on répète à quelqu’un comme : « T’as toujours été moche, idiot, incapable » (ça peut aussi se passer par mail, par texto ou sur les réseaux sociaux). Le harcèlement peut concerner le physique, la façon dont on parle, l’identité, la sexualité… Cela  affaiblit les personnes qui en sont victimes. Le harcèlement peut provoquer des choses graves et parfois aboutir au suicide de celui qui en est victime.

J’ai trouvé le sujet de mon article  dans un journal et ça m’a beaucoup touchée de savoir que plus de 700 000  personnes se font harceler au collège, au travail ou ailleurs. J’en ai parlé à des camarades qui trouvent comme moi que c’est un sujet grave.

Car le sujet est très important pour tous les collégiens de Mongolfier. En ce début d’après midi du 14 février, tous les 6è se sont rassemblés dans la salle de permanence pour en débattre sur proposition du CVC (Conseil de la Vie collégienne). Les membres du CVC nous ont posé des questions comme « Qu’est-ce que ça vous aurait fait si ça vous était arrivé ? » et ils nous ont proposé plusieurs situations qui pourraient se passer, soit pour des personnes harcelées, soit pour ceux qui seraient témoin de ces actions. « Est-ce qu’obliger quelqu’un tous les jours à donner de l’argent c’est du harcèlement ? », « Est-ce qu’obliger quelqu’un à faire la bise c’est du harcèlement ? », « Est ce qu’on protégerait, et comment,  la personne qui s’est fait harceler ». Ils nous ont montré des vidéos sur des personnes s’étant déjà fait harceler mais ce qui faut retenir de cette réunion c’est : si tu vois quelqu’un se faire harceler parles-en ou si tu te fais harceler parles-en aussi.

Et moi je vous dis : Restez vous-même, parlez comme vous parlez, vivez comme vous voulez ! NON AU HARCÈLEMENT !

Nabala

Vous pouvez aussi appeler un n° vert (gratuit), tous les renseignements en cliquant ICI 

on se protège !!

Aujourd’hui, beaucoup de gens croient que, grâce aux médicaments, le Sida, qui est un stade du VIH, a disparu. C’est FAUX. Il y a plus de 153 000  personnes en France qui vivent avec le VIH. Il se transmet par le sang, par le sperme et par les secrétions vaginales ou de la mère a l’enfant pendant qu’elle est enceinte ou qu’elle allaite.

Si vous avez le sida, des médicaments vous seront effectivement prescrits et heureusement, ils seront remboursé à 100% par l’ Assurance Maladie. Mais il faut savoir que malheureusement, le virus ne meurt pas, même si on peut le stopper grâce à ces antiviraux ou antirétroviraux.

Donc morale de l’histoire : lors de rapports sexuels, ON SE PROTÈGE pour ne pas avoir de bébé ET pour ne pas attraper le sida !

Nana

Plein de réponses à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le site : Sida-Info-Service

 

 

la réunion Jets d’Encre #2

Samedi 15 décembre dernier, j’ai participé à la 2ème réunion Rézo organisée par l’association Jets d’Encre qui réunit les journalistes jeunes. Cette fois, elle portait sur la déontologie.

Pour commencer et « briser la glace » entre nous, Célia (l’animatrice) a organisé un jeu : le BINGO!!!

Pour ceux qui ne connaissent pas, ce jeu consiste à poser des questions aux camarades, puis à cocher des réponses sur une feuille (en tout cas, ça s’est passé comme ça). Puis le premier qui a rempli une ligne en diagonale, en verticale ou en horizontale crie BINGO et donne les réponses à haute voix. Ce jeu est fait pour apprendre à mieux se connaître.

Mais sinon, c’est quoi la déontologie du journaliste ?

La déontologie c’est ce qu’on a le droit d’écrire ou de ne pas écrire dans un article. Paul, membre de Jets d’Encre, nous a posé la question et on a tous proposé des réponses :

Paul, journaliste jeune et membre de l’association Jets d’Encre

À la fin de notre échange, Paul nous a finalement expliqué que dans un article, on a le droit d’absolument tout dire, tant qu’on ne fait pas de DÉLIT DE PRESSE. Donc ce qui est vraiment interdit c’est :
– l’injure/diffamation
– le trouble à l’ordre public
– l’atteinte à la vie privée
– le prosélytisme (politique, religieux ou commercial) : c’est à dire inciter les gens à faire des choses

Mais j’ai une question à vous poser : c’est quoi la Charte des journalistes (à laquelle nous adhérons) ? Eh bien, en réalité, c’est un truc tout simple : c’est la déontologie (je vous ai déjà expliqué ce que c’est) sur papier ! Eh oui ! En clair, Paul nous a fait un discours de 45 minutes, puis on a fait un quiz, on s’est bien amusés, et mon équipe a gagné !

Quiz en groupe : question pour un journaliste jeune (JJ) !

Durant l’après-midi on a également pu faire un jeu intéressant : on nous a distribué deux articles (une caricature et un article écrit) qui ont été censurés. On a dû les regarder en long et en large pour savoir pourquoi et si c’était vraiment justifié. Au final, la caricature n’était pas à censurer, mais l’article oui car il incitait ses lecteurs à faire pousser leur propre drogue à la maison : trouble à l’ordre public !

Lucille, une autre membre de Jets d’Encre en a profité pour nous rappeler que dans leur association, il existait « SOS CENSURE« , un mail que l’on peut contacter en cas de problème de ce genre : censure@jetsdencre.asso.fr

CJ

(PS : la prochaine réunion, c’est le 19 janvier !)

ta vie sur le net ? fais gaffe !

On vous a souvent dit de ne jamais avoir de réseaux sociaux avant 13 ans, voire même 16. Je vous conseillerais plutôt de ne jamais en avoir sauf si vous savez ce que vous faites, et au cas où vous auriez un problème, parlez-en a un adulte. Surtout, ne postez jamais de photos sur internet, car c’est ce qui donne le plus d’informations sur vous.

Bon, je connais sur YouTube une chaîne  nommée  » Fais Gaffe « . Ce sont en fait des youtubeurs très connus qui, pour moi, donnent des conseils (ou plutôt des morales) très intéressants et encore mieux, très importants !

Quand vous voulez vous amuser, vous devez vous protéger :

Un ami ?                                                                                                                                                    Faire une vraie rencontre, pas d’ami imaginaire sur le net !

Quelque chose à acheter de façon rapide ?                                                                                              Réfléchir avant de cliquer sur la touche « ajouter au panier ».

Une crise de panique ou de colère ?                                                                                                        Pas touche à l’écran !

Un coup de foudre ?                                                                                                                                  Ne pas se laisser emporter par les publicités !

Bon, c’est vrai, c’est un peu chiant les morales, mais pour UNE fois qu’on ne trouve pas de bobards dans une chaîne YouTube !

Manel

Pour avoir les règles de base d’un bon usage d’internet, cilquez ICI.

les préjugés

Photo Héloïse Fontez

Les préjugés à l’école, on en parle beaucoup, mais certains sont souvent assez bien cachés pour être oubliés… D’autres dont on parle souvent, sont toujours bien présents….
Voici ceux que j’ai notés :

On n’en parle pas assez : quand une fille et un garçon discutent, on dit souvent qu’ils sont amoureux. Parfait pour séparer les filles et les garçons dès l’enfance, créer des rivalités… En plus, pourquoi dit-on cela avec une fille et un garçon et pas avec deux filles ou deux garçons ? Pourquoi, même au collège, on oublie totalement que deux personnes du même sexe peuvent s’aimer ?

Lucie Aubrac et Germaine Tillion, héroïnes de la Résistance

Dans les cours, les professeurs ne nous expliquent pas tout ce qu’il faudrait. Par exemple, en cours de ***** avec ******, on étudiait un texte sur la Résistance (2e Guerre Mondiale), et cela disait  » […] Un vieil homme qui ne parle même pas comme un homme, mais qui parle comme une vieille femme […]  » Une élève de ma classe a alors demandé : « Pourquoi est-il pire d’être une vieille femme qu’un vieil homme ?  » et notre professeure a répondu « A l’époque, c’était une façon de désigner une personne lâche », sans en dire davantage. Je crois que nous méritons plus d’informations sur la façon de penser des gens de cette époque pour nous rendre compte.

En orthographe, on nous apprend toujours que « le masculin l’emporte sur le féminin ». Cela a beau être une règle dans la langue française, c’est une façon terriblement sexiste de l’apprendre aux enfants de primaire, qui pourraient interpréter cela comme vrai hors du domaine de l’orthographe.
Avant, on disait « les garçons et les filles sont belles », c’était la règle de proximité (le mot le plus proche de l’adjectif l’emporte). Depuis, un académicien a décidé que, le masculin étant plus noble que le féminin, celui-ci devrait l’emporter en cas de pluriel mixte. Inutile de dire que je ne suis pas d’accord !
Moi, je pense que l’on devrait mettre un « e » entre parenthèses : les garçons et les filles sont gentil(le)s, beaux(belles) amusant(e)s ou enlever cette idée stupide de mettre un genre aux adjectifs ! (les anglais ont des adjectifs invariables et cela ne pose pas problème !)

Kelkun ^-^

petits conseils pour comprendre l’anglais un minimum

Hello how are you ? Bon alors aujourd’hui, des petits conseils simples et sympathiques pour mieux réussir en anglais.

Avant de commencer, il faut que vous sachiez un truc : « Il faut aimer la langue si l’on veut l’apprendre ». C’est ce que m’a dit un jour mon père (#alexisbarbierbouvet) et j’approuve !

– Premièrement, regardez des films en V.O, d’abord sous-titrés en français, puis sous-titrés en anglais. Le progrès sera déjà visible.

Et puis en même temps, regarder un film doublé en français, c’est un peu comme écouter une chanson anglaise ou américaine connue, avec la voix de quelqu’un d’autre que celle de son idole !

– Deuxièmement, lisez des livres en anglais.

Moi par exemple, j’ai commencé par Journal d’un dégonflé, qui est assez sympa et les illustrations aident à la compréhension. Mais disons que le style est : « ce livre est écrit par un ado » donc de façon assez familière. Vous pouvez ensuite passer aux Harry Potter, c’est facile et franchement c’est super !                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Rorolacolok