la galette des rois : d’où vient la tradition ?

C’est bien bon la galette, mais d’où vient la tradition d’un gâteau à la frangipane avec une fève cachée à l’intérieur ? (Dêpechez-vous d’en manger, car la Chandeleur avec ses crêpes c’est aujourd’hui et ce sont les toutes dernières galettes des rois – ou gâteaux des rois qui sont en vente !)

La tradition veut que le premier dimanche de janvier,  jour de l’Epiphanie (jour où les rois mages arrivèrent jusqu’à Jésus, lui offrant des cadeaux), on mange une galette des rois. La coutume est que le ou la plus jeune se mette sous la table et désigne qui aura chaque part. Cette tradition française remonte au 13ème siècle, mise en place par l’Eglise. La galette était alors divisée par le nombre de personnes à table, plus une, offerte au premier pauvre passant appelée «part du Bon Dieu» ou «part de la Vierge». De base, la fève était cachée dans du pain, puis dans de la brioche, et c’est seulement plus tard que la brioche fut remplacée par la galette d’aujourd’hui. La coutume de la brioche n’a pas complètement disparu : dans le Sud de la France, la fève est toujours cachée dans une brioche aux fruits confits qui est appelée «gâteau des rois».

Côté fève, elle remonte au temps des Romains qui avaient l’habitude de désigner leur chef en cachant une pièce ou encore un haricot blanc dans du pain. Ce n’est qu’au 18ème siècle que les fèves de porcelaine représentant Jésus apparaissent. Elles ont pris la forme du bonnet phrygien lors de la révolution française. Aujourd’hui, les fèves peuvent avoir n’importe quelle forme et n’importe quelle couleur ! Certains les collectionnent. Savez-vous comment on les appelle ? Des des babophiles !

Bon appétit !

Canarduck

les navettes autonomes

Autonome, sans conducteur et électrique : la navette autonome est le transport du futur !

Ce petit bus à été conçu par la NAVYA, be fluid, et j’ai eu la « chance » de tester ce véhicule lors du dernier salon de l’auto.

D’abord les points positifs :
Le bus est autonome mais comment cela fonctionne ? Il s’agit la d’un scanner posé directement sur le devant du bus qui scanne les environs et qui crée son chemin tout seul. De plus le bus peut même localiser des raccourci et des obstacles.

Et puis les points négatifs :
Si vous allez sur le site vous pourrez peut être apercevoir cette phrase, je cite : « Le bus autonome garantit, sur le premier et le dernier kilomètre, la performance du transport autonome et le confort du voyage grâce à sa navigation douce. »

Alors déjà, cette phrase qui a l’air de donner envie, eh bah, pour moi, c’est du fake TOTAL.
De un : les sièges sont en plastique et c’est très désagréable,

de deux : quand on vous dit que c’est petit c’est VRAIMENT petit (on peut y tenir à neuf mais quatre sont debout) et on est HYPER serrés,

de trois : la navigation douce n’est pas si douce, elle est même « dure »

et de quatre : quand y’a un obstacle, déjà ça freine HYPER violemment (et du coup ceux qui sont debout tombent sur ceux qui sont assis) ET quand je vous dis « obstacle », (si vous pensez que c’est un poteau ou quelque chose dans le genre, ben NON, cela peut être un humain), alors oui le bus freine, MAIS il te klaxonne très fort dans les oreilles.

INSTANT ANECDOTE :
J’étais dans le bus et un vieux monsieur traversait la route. Le bus s’est arrêté et comme vous l’imaginez, lui a klaxonné à la face et… le monsieur est tombé ! (C’était l’instant anecdote !)

Voilà c’est tout, au revoir,

FOX

 

Tungouska, entre vérité et fiction

Une doline à l’emplacement de l’évènement de la Tunguska. (Université de Bologne)

Je vais vous parler de Tungouska, ou plutôt de « l’événement de Tungouska ». Vous devez vous dire : Maikesquec’estkça ? Eh bien, l’événement de Tungouska, c’est une explosion qui s’est produite le matin du 30 juin en 1908, localisée près du lac de Tungouska [d’où le nom] qui a abattu 60 millions d’arbres dans un rayon de 20 km et qui a fait une déflagration sur plus de 1500 km. Le pire dans tout ça, c’est qu’on ne sait pas comment l’explosion s’est produite. Il n’en fallait pas plus pour que les hypothèses les plus farfelues émergent, et beaucoup d’oeuvres [jeux-vidéo, romans, films] s’en servent de fond ou de base de fiction.

Voici donc quelques théories qui sont crédibles :

– Un mini trou noir. Imaginez un objet de la taille de quelques atomes et qui pèse plus d’ 1 million de milliards de tonnes et ben, quand un micro trou noir explose cela pourrait théoriquement refaire l’événement de Tungouska.

– Une comète d’antimatière qui, une fois au contact de la « matière », explose aussi.

– Un astéroïde de matière noire [j’ai pas envie de rentrer dans les détails de la matière noire mais elle est indétectable pour le moment] qui aurait été en contact avec la Terre et qui aurait explosé.

Et celles qui sont carrément délirantes :

– Une dernière expérience de Nikola Tesla [l’inventeur du radar, des robots télécommandés et du courant alternatif] qui a vécu à la même époque.

– Une explosion nucléaire avant l’heure [de son invention] ou une d’origine extraterrestre.

– 10 millions de tonnes de méthane [ce qui il y a dans le pet de vache]  qui se seraient enflammées après s’être échappées du sol

– Une des divinités locales [appelé Ogdy]  d’un peuple habitant la région, les Evenks. C’est leur « dieu du feu » qui aurait causé l’explosion.

– Un crash ou décollage d’OVNI  sur Tungounska [en même temps c’est un lieu très reculé, parfait pour se cacher]. 20 ans s’étant passés avant les premières expéditions, ça a été suffisant pour le gouvernement de faire disparaître toutes les preuves de vie extraterrestre et de les conserver autre part, comme dans le zone 51 par exemple.

En bref, cette histoire restera secrète pour un petit moment mais je trouve ça très intéressant de voir les différentes théories qui en parlent.

 OLivier

la dépression

Image associée

Bonjour aujourd’hui je vais vous parlez d’une maladie (et oui la dépression est bien une maladie) qui touche 1 français sur 20 mais qui est souvent mal comprise.

Pour cela je vais démonter des préjugés ou des phrases toutes faites sur la dépression :

1 « la dépression c’est être triste »

Totalement faux ! la dépression a énormément d’autres facettes. Les gens pensent souvent que la dépression est un état de tristesse constant. Sachez que c’est vrai mais qu’il y a énormément d’autres symptômes : troubles de la faim où les personnes touchées mangent trop ou contrairement pas assez ce qui créé donc des cas de boulimie ou d’anorexie, troubles du sommeil, de l’insomnie avec, pour certains, des cauchemars incessants, somnambulisme, etc…Ce manque de sommeil crée une perte d’énergie considérable, une grande démotivation et une énorme perte de confiance en soi. Les idées noires et même de suicide. Les gens atteints de dépression se renferment sur eux-même. Un énorme sentiment d’anxiété. Leur cerveau est ralenti ce qui cause des grands problèmes de concentration. Ce « problème de concentration » est très handicapant pour le travail, l’école ou même une discussion entre amis car les dépressifs n’arrivent pas à suivre la route, ils décrochent et n’arrivent plus à se concentrer.

2  « La dépression c’est juste un coup de mou »

Ça aussi c’est totalement faux. La dépression n’est pas juste « un coup de mou ». Quand quelqu’un est déprimé (et pas dépressif) c’est que quelque chose de mal s’est passé dans sa vie, ça peut être une dispute, une rupture ou même un deuil. Et oui être en deuil, même si on est extrêmement triste ne signifie pas forcément être dépressif. Attention je ne dis pas que ces situations ne sont pas des facteurs de la dépressions, au contraire. Mais je veux informer que ce n’est pas obligatoire et que dans ces cas là on peut très bien être juste déprimé. La dépression peut aussi venir sans qu’on s’y attende et sans raisons évidentes. La dépression, on ne sait jamais quand ça va s’arrêter, pour certains ça dure toute une vie. Comme un tunnel sans fin ou une pièce dont on n’arrive plus à s’échapper. Pour en revenir au coup de mou, on sait que ça va passer, ça peut ne durer qu’un jour et c’est beaucoup moins « intense » que la dépression. De plus quand vous pensez que c’est un « coup de mou », ça veut dire que vous ne considérez pas la dépression comme grave (voire comme une maladie). La dépression est grave, elle peut conduire certaines personnes au suicide.

3 « Souris ça ira mieux »

Non sourire n’aidera pas une personne dépressive à aller mieux. Au contraire, avec cette phrase venant d’un de ses proches, la personne en question va se sentir coupable et va perdre énormément de confiance en soi. Elle va commencer à se remettre en question en se disant qu’elle en fait trop, qu’en fait elle n’est pas normale, etc… De plus,(pour beaucoup d’entre elles pas toutes) les personnes dépressives ont l’air d’être heureuses, elles rient, vont au cinéma, sortent avec des potes. Ne pas être pris aux sérieux quand on annonce être dépressif, fait que cette personne se renferme sur elle-même. Si vous entendez un de vos amis vous dire qu’il est dépressif, s’il vous plaît soutenez-le, c’est très important. Dites-lui que vous êtes là pour lui (et soyez-le vraiment). Ça peut énormément aider. Donc, quand vous dites de sourire à un dépressif, même si vous pensez que ça peut l’aider, ça a l’effet complètement inverse.

4 « la dépression, c’est pas une maladie »

Et non, la dépression est bien une maladie. Comme elle est psychologique et se passe donc « dans la tête », les gens vont facilement penser que la dépression n’est pas une maladie. La dépression est une maladie car c’est un état constant duquel il est très dur de sortir. Comme je l’ai dit auparavant il y a des symptômes récurrents qui prouvent encore une fois que la dépression est une maladie. Ce que l’on ressent en étant dépressif est très différent d’une « déprime ». La déprime est beaucoup moins forte qu’une dépression. C’est un sentiment de tristesse et comme on a pu le voir la dépression est bien plus qu’un sentiment de tristesse.

Pour être plus précise la dépression est une maladie psychosomatique. En voici la définition : Les maladies psychosomatiques se caractérisent par des symptômes physiques qui affectent un organe ou un système physiologique et dont les causes sont principalement émotionnelles. La maladie se fait l’écho d’un état d’angoisse ou de détresse morale. En clair, un choc psychologique (décès, divorce, séparation, accident, perte d’emploi, …) est à même d’effondrer nos défenses naturelles et de déclencher une affection. Comme disait Freud « le psychique fait alors un saut dans l’organique ». Je pense que vous savez maintenant que la dépression est une maladie.

Voilà j’espère que cet article vous a informés un peu plus sur la dépression bien que je n’ai pas tout dit (je n’ai pas parlé des médicaments) mais ce serait beaucoup trop long. Et (je sais je me répète) si jamais un de vos proches vous annonce qu’il est dépressif soutenez-le au maximum, ça ne pourra que l’aider.

Thaïs

attention les yeux

Attention, yeux sensibles abstenez-vous de lire cet article !

Aujourd’hui, je ne vais pas vous faire une fiche de lecture mais une fiche de vision.

J’ai lu il y a peu de temps, un livre sur les illusions d’optique, c’était à la fois fascinant et flippant.

Dans ce carnet, on peut trouver des jeux en rapport avec les illusions. Ce qui donne à la fin un peu mal à la tète et aux yeux.

Il y a plusieurs activités manuelles permettant de fabriquer des tangrams (puzzles), une moire (objet valorisant l’illusion optique), des lunettes 3D….

C’est amusant et effrayant de voir combien notre cerveau ou nos yeux peuvent se tromper. C’est ce qui m’a plu dans ce livre, paru dans les Editions Bayard Jeunesse.

Amine.

PS: voici une des illusions d ‘optique qui m’a le plus perturbé

Canard ou lapin ?

voiture volante à l’horizon ?

Y aura-t-il bientôt, dans le monde entier, des voitures volantes dans les cieux ? La T-FX, ce modèle révolutionnaire conçu par l’entreprise américaine Terrafugia, pourrait voir le jour dès 2018.

Cette voiture, capable de rouler sur l’autoroute à plus de 100 km/h, devra, pour décoller, s’arrêter sur une zone dégagée de 50 m à proximité où elle pourra déployer ses ailes. En vol, elle pourra atteindre 320 km/h.

Comment la conduire ? C’est très simple. Le conducteur n’aura qu’à entrer les coordonnés de la destination puis la voiture l’y conduira quasi toute seule. L’atterrissage pourra être annulé par la personne si elle le trouve dangereux. La T-FX sera un modèle hybride alimenté par deux moteurs électriques de 300 chevaux, couplés à un moteur à combustion interne.
De taille moyenne, la voiture volante pourra accueillir 4 passagers.

Néanmoins son prix sera de 240 000 euros. A peu près le prix de deux Ferrari !

Léonard

même les robots prennent la grosse tête

Comme dans les films-catastrophes, les robots battent les humains intellectuellement !

Robot jouant au scrabble à Las Vegas

Le premier robot dont je vais vous parler se trouvait il y a quelques semaines à Las Vegas, lors d’un salon du CES. Prêt à vous exploser au scrabble, cet « as » de l’intelligence était a réussi à battre le champion de cette discipline. Chaque année les scientifiques
n’arrêtent pas le progrès.
Voici le lien vers une vidéo intéressante

 

 

Il faut réfléchir en cas d’échec !

En voici un autre qui lui, déjà en 1996  avait battu M. Kasparov. Le champion mondial d’échecs a été humilié par ce robot. Résultat des courses, la partie à été gagnée 4 à 2 par Deep Blue bien sûr. Créé par IBM, ce robot composé de plus de 256 circuits mesure 2 mètres de hauteur.

 

 

Vous ne trouvez pas qu’il ressemble un peu au penseur de Rodin ?

Ce dernier a battu un professionnel de 35 ans au jeu de go en 2016.
Créé par Google et Deepmind, Alpha Go, gagna 4 à 1 contre ce(t) (assez) jeune expert du go. C’est l’un des jeux les plus compliqués jamais créés. Déjà que moi je galère aux échecs, je vais éviter de m’y frotter !

Rorolacolok