présidentielle : vu dans le journal

Comme vous le savez tous, Emmanuel Macron a été élu président de la République dimanche 7 mai avec 66,06% des voix – Marine Le Pen a obtenu 33,94%… Soulagement !

Nous avons décidé de nous intéresser à la façon dont les autres journaux présentaient l’évènement, en observant les unes et les gros titres des éditions d’hier.

Dans le Parisien, Macron triomphe et lève les bras en signe de victoire. Triomphe, vraiment ? En fait, beaucoup de gens ont voté pour lui pour faire barrage à Marine Le Pen.

On remarque aussi que le journal met l’accent sur sa jeunesse.

Ça au moins, ça nous change ! On peut peut-être attendre de lui qu’il soit plus dynamique, plus mobile, qu’il s’intéresse justement plus à la jeunesse, qu’il soit plus au courant du monde (moderne) dans lequel on vit, qu’il soit plus ouvert sur les questions de société. Va-t-il par exemple autoriser la PMA (procréation médicalement assistée) pour les couples de lesbiennes ?

En même temps, certains vieux croûtons disent qu’il est trop jeune et qu’il n’a pas assez d’expérience.

Avec le Monde, qui le présente tout petit et tout seul au centre de la photo toute noire, on se dit que ça va être dur pour lui  ! Et d’ailleurs tout de suite après le « triomphe », arrivent les « défis » ! Eh oui, parce que son travail va quand même être d’abord de se taper tous les problèmes déjà existants en France… sans en créer de nouveaux ! Faut le vouloir ! On ne comprend pas toujours pourquoi les candidats se disputent la place !

Le meilleur pour la fin : Libération.

On nous y présente une sorte de « double une », en première page Macron, sur fond blanc, pose étudiée, genre jeune premier de cinéma, en dernière page, Le Pen, sur fond noir, de dos, poussée vers la sortie. « Bien joué » l’acteur, mais attention, maintenant ce n’est plus du cinéma ! « Bien fait » pour toi Marine, mais attention lecteur, attention tout le monde, elle pourrait revenir : la perdante a quand même fait presque 11 millions de voix !

Loulou (sans Kelkun):)

Petit panorama à l’étranger

De gauche à droite et de haut en bas, en Espagne, en Angleterre, en Italie, en Allemagne, en Argentine, en Israël, au Brésil, aux Etats-Unis

les élections chez nous

À Paris, le Pen tombe trèèèèèès bas avec 4,99 % des voix (encore moins qu’en 2012 où elle a eu 6,2 %). Dans le 3è arrondissement, c’est encore pire : 3,33 %.
Apparemment, la plupart des parisiens n’apprécient guère cette charmante jeune femme.

– « Je n’ai que 48 ans !! »

Nous avons plusieurs hypothèses pour expliquer que les parisiens ne votent pas Le Pen. C’est sûrement parce que :
1) Depuis toujours, il y a eu beaucoup de personnes venant de partout (de France et d’ailleurs) à Paris, c’est donc une ville qui a une grande diversité de population, qui y est habituée, qui n’en a pas peur et  qui ne veut pas voir disparaître ça.

2) Conséquence du 1, les gens ne seraient pas trop nationalistes et on pourrait en déduire qu’ils ne voudraient pas non plus sortir de l’Union Européenne (et revenir aux Francs, et voir des petits drapeaux français accrochés partout).
3) Les gens ne veulent pas ruiner Paris en rendant difficile la venue des touristes.
4) Les gens de cœur ne supportent pas le fait que l’on refuse d’accueillir les réfugiés. 

– « Mais euuuuh ! »

Pour les autres candidats, leur ordre d’arrivée s’aligne sur les résultats nationaux avec un bonus de voies à Macron et (quand même) un autre à Hamon : Macron 34,83%, Fillon 26,45%, Mélenchon 19,56%, Hamon 10,18%.

Etonnamment, dans notre 3è, Emmanuel Macron arrive en tête avec 45,04 % des voix, ce qui fait de nous l’arrondissement le plus macroniste, suivi du 2è avec 44,4%. Alors que nous étions un quartier plutôt à gauche, que s’est-t-il passé ? Un vote utile contre Fillon et Marine Le Pen ? Mais certainement que ça ne suffit pas pour en arriver là. Si l’on en croit le « profil sociologique des électeurs »*, on peut en déduire que, chez nous, le jeune premier a séduit cette partie des gens qui avant, votaient socialiste, tout en ayant plutôt des bonnes situations (l’appartement de mon voisin s’est quand même vendu 1 million d’euros!).

– « Il est trop jeune!!! Votez pour moi !! »

Loulou & Kelkun 🙂

* « Profil sociologique des électeurs »: Emmanuel Macron semblait rassembler sur son nom des cadres (34% d’entre eux se tournaient vers le candidat d’En Marche !) et les professions intermédiaires (27%) […] De même les plus hauts revenus étaient favorables à M. Macron : 32% des personnes dont le foyer gagne plus de 3000 euros par mois ont choisi son bulletin […]
Enfin : M. Macron séduit chez les plus diplômés (30% de ceux qui ont obtenu au moins un bac + 3 disent voter pour lui, 26% parmi les bac + 2).

Source Le Monde, 24/04/2017

2ème tour de la présidentielle : le pen NON !

dessin : Marius

Si vous n’avez pas suivi les résultats du premier tour, c’est que vous vivez dans une grotte, et spécialement pour vous je vais vous dire les résultats :  23% pour Macron et… 21% pour Le Pen.

Personnellement, même si vous n’êtes pas macronistes (et que vous avez plus de 18 ans), je vous appelle à voter massivement pour le candidat du centre pour faire barrage au Front National et à son programme. Vous allez me dire : pourquoi ? Et bien parce que, en tant que majeurs, vous avez mon avenir et celui des autres mineurs entre vos mains. Et mon avenir, je ne le vois pas dans un pays recroquevillé sur lui même, en-dehors de l’Union Européenne, un pays qui n’accueille pas ceux qui fuient la guerre et renvoie ceux qui sont déjà entrés en France.

Il y a quelque temps par exemple, nous avons accueilli au collège des correspondants allemands. Nous les jeunes, nous nous sentons européens et sérieusement, cela me ferait bizarre si chacun devait être renvoyé à sa seule et unique nationalité. Et quand je serai à l’université, si nous sortons de l’U.E., pourrai-je toujours voyager librement sur le territoire européen et aller étudier ailleurs qu’en France ?

Quoi d’autre ? Mes parents louent un appartement à un réfugié qui a fui la guerre et qui n’aurait pas pu entrer sur le territoire si la candidate extrémiste était à l’Elysée.

Tout ça pour dire que la société française est peut-être bien plus ouverte que les résultats obtenus par Marine Le Pen ne peuvent le faire croire et qu’il faut le faire entendre. Donc, je fais appel à tous ceux qui sont progressistes : même si Macron n’est pas votre candidat « de coeur »,  votez CONTRE Marine Le Pen.

Marius

—————————————————————————————————————————————-

Petit sondage réalisé dans la cour ce midi auprès d’une trentaine d’élèves

Quand on pose la question : « Quel est le 1er mot qui vous vient à l’esprit quand on vous dit Marine Le Pen », c’est « RACISME » (ou « raciste ») qui arrive très majoritairement en tête – « injuste » et « menteuse » reviennent aussi, certains vont jusqu’à « monstre » ou « démon »!

Sur les 2 problèmes soulevés par Marius, voici les réponses des collégiens :

N’hésitez pas à nous laisser les votres en commentaires.

Amine

comment je vis les élections

Parodie d’affiches électorale par les street artistes de COMBO : Claude Degoutte et Jaeraymie

Dans moins d’une semaine les candidats vont se présenter au premier tour des élections présidentielles. Quatre d’entre eux se démarquent, Fillon, Mélenchon, Le Pen et Macron.

Mais dans une famille basique, comment se présente cette dernière semaine de campagne ?

Bon, dans la mienne, (heureusement) personne (enfin je crois) ne vote Le Pen. Mais après ? Comme dans le reste de la société française… c’est partagé !

Ma tante donc, vote Fillon – je ne vais pas vous mentir j’ai un peu oublié ses arguments (ils ne devaient pas être très bons) mais à mon avis (j’ai bien dit A MON AVIS), elle fait ce choix car Fillon est très traditionaliste  (l’homme est le chef, la femme s’occupe du foyer et une famille c’est un papa et une maman !) et surtout, il propose de faire payer moins d’impôts (aux riches) que les autres candidats. Ma tante donc,  préfère rester dans « son fauteuil douillet » que de partager (son fauteuil) – ce que je peux tout à fait comprendre (malgré le fait que je ne sois pas d’accord avec elle).

Ensuite, il y a ma mère, militante mélenchonniste (ehhh oui) mais n’imaginez pas que malgré leurs différences et leurs échanges musclés, elle ait de mauvaises relations avec ma tante. Ma mère donc, part de 15h à 19h pour distribuer des tracts et convaincre les jeunes (et les vieux!) de voter Mélenchon. Justement, elle a fait ce choix car elle trouve que quand on est riche on se doit de payer plus d’impôts que quand on est pauvre et que le SMIC (salaire minimum) devrait être augmenté pour les plus démunis.

Pour mon père, il semblerait que son choix se porte sur celui qu’il considère comme « le moins pire », soit Macron (il n’aime pas DU TOUT Mélenchon). Ça donne lieu à quelques discussions avec ma mère, moins saignantes que celles qu’elle peut avoir avec ma tante, mais qui sont quand même serrées, chacun essayant de convaincre l’autre.

Et moi là-dedans ? Vivement que ça se termine, ça a l’air contagieux !

Thaïs

vous l’avez loupé (ou pas) mais j’y étais !

Dimanche 20 mars, il y avait le meeting de Benoit Hamon ET J’Y ÉTAIS !!! Le début du meeting a commencé avec un morceau de musique du groupe « les yeux noirs » – bon moment et bon groupe. Ensuite le chauffeur de salle a fait parler Yannick Jadot, qui est le dirigeant de l’ E.E.L.V. (Europe Écologie Les Verts) puis la parole était au public : des gens dans la salle qui disent au micro, de manière générale, que Hamon serait le seul à pouvoir diriger la France.

Ensuite Yannick Jadot a fait un mini discours pour soutenir le candidat, et c’était reparti pour un tour, on interroge le public sur ce qu’il pense de la campagne. Puis le meeting est rejoint par Thomas Piketty, Arnaud Montebourg et Cécile Duflot.

Et puis un autre groupe s’est mis à chanter pour mettre l’ambiance (Debout sur le zing). Et là, on apprend avec mon père (oui j’étais avec mon père) qu’il n’y avait plus assez de place dans l’établissement. Nous étions 25 000 personnes et on a dû mettre un écran géant dehors !! C’est alors que Anne Idalgo et Christiane Taubira sont venues soutenir le candidat du parti socialiste dont le slogan était « faire battre le cœur de la France ». 

Ensuite passe le groupe « Général électrique ». C’était du Punk- voir cela à un meeting m’a étonné. Benoit Hamon est monté enfin à la tribune et là, il s’est mis à parler de l’immigration, de la jeunesse et des nombreux problèmes qu’il y a dans notre pays. Je l’ai trouvé plutôt convaincant, et je pense que certains qui pensaient voter pour Macron vont peut-être basculer vers Hamon, finalement.

Voilà je vous quitte maintenant car je dois encore trouver la photo de mon article 🙂

Marius

P.S. : Vous ne nous avez toujours pas envoyé vos dessins alors dépêchez vous !!!!!!

pour le pen et fillon, taubira reviendra-t-elle ?

– BONJOUR et bienvenue dans l’émission Les Escrocs, l’émission qui accueille des…
ES-CROCS !

Après l’affaire révélée par le Canard enchaîné, nous recevons sur le plateau François Fillon et une amie qui est un peu dans le même cas que lui, mesdames et messieurs, pas du tout d’applaudissements pour (roulement de tambour)…….: MARINE LE PEN !!

La Une de Charlie Hebdo du 1er mars

Elle nous vient également tout droit d’une fâcheuse affaire : elle a des soucis avec ses collaborateurs puisque son attachée parlementaire, censée travailler pour le Parlement Européen aurait plutôt œuvré pour le Front National et vient d’être mise en examen.

Allez Marine, venez me rejoindre sur la scène des Escrocs. Alors Marine, question (vous avez 10s).  A mon top… TOP ! Avez-vous prévu d’aller voir le juge ?

Marine: NON !      

– Très bien vous venez de gagner des points de non-popularité ! Questions pour vous François : comment ça c’est passé hier soir avec vos amis du comité politique Les Républicains et allez vous vous retirer de la campagne ?    

François: Alors, déjà hier soir ça c’est très mal passé, on a dû en envoyer un à l’hôpital, et en ce qui concerne la campagne, JE NE ME RETIRERAI PAS !!

– Très bien vous venez de gagner une chute dans les sondages !

Bref c’est fini pour aujourd’hui l’émission Les Escrocs, c’était Jean-Pierre en direct de la télévision et maintenant, place à Marius.

– Ah bah quand même ! mais l’article est presque terminé ! Alors pour résumer, aux prochaines élections on risque bien d’avoir quand même deux candidats qui auront eu des problèmes avec la justice, et si on m’avait laissé la parole, j’aurais bien voulu vous en dire un peu plus 😉

Marius (créateur d’émission)

 

avis politiques sur les centrales nucléaires (test)

La centrale nucléaire de Cattenom © Maxppp

La centrale nucléaire de Cattenom © Maxppp

Pour finir ma série de 3 épisodes sur les centrales nucléaires, je me suis dit qu’il serait intéressant de suivre la campagne présidentielle sur le nucléaire.  J’ai enquêté sur le sujet pour en parler :

lepen

Marine Lepen : Elle est attachée à « l’indépendance énergétique de la France ». Grâce à la connaissance scientifique de notre époque, le nucléaire est une énergie « sûre » dit-elle, le nucléaire est donc conservé avec elle.

***

fillonFrançois Fillon n’est pas très logique, il pense que les centrales ont un effet sur le réchauffement climatique. C’est donc l’homme qui en est responsable. François Fillon veut une mobilisation générale sur « l’écologie »  et beaucoup plus utiliser les énergies renouvelables… mais quand même garder l’énergie nucléaire.

***

macronEmmanuel Macron a dit qu’EDF est « un de nos fleurons électriques », et qu »« arrêter le nucléaire n’est pas un choix d’avenir. » Il conservera donc les centrales comme ses deux précédents concurrents.

***

hamonIl n’y a pas grand chose à dire sur Benoît Hamon mais il reprend à son compte le programme qui était celui de François Hollande, il veut réduire de 75% à 50 % l’utilisation des centrales nucléaires d’ici 2025.

***

melenchonJean-Luc Mélenchon est pour la suppression du nucléaire et 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050.

***

CONCLUSION : Trois sur cinq des principaux candidats ne veulent pas fermer les centrales.

Olivier