charlie hebdo (numéro spécial)

Aujourd’hui ça fait un an que les attentats du 7 janvier se sont produits.

Pour rendre hommage à ceux qui sont morts Charlie Hebdo a fait un numéro spécial intitulé 1 an après, le tueur court toujours. Dans la première page, des témoins qui ont survécu racontent la journée :

Au début tout se passait bien, une journée normale où tout le monde se souhaitait la bonne année en ce beau 7 janvier ! Une dispute a éclaté, apparemment c’était normal, la routine, quoi !! Mais à partircharlie hebdo de 11h35 environ, Coco (une dessinatrice) était partie fumer avant d’aller chercher sa fille à la crèche avec une amie à elle. Tout d’un coup, des hommes cagoulés sont arrivés, ils se sont servis d’elles pour monter à la rédaction. Les frères terroristes voulaient tuer Charb, auteur d’une illustration qui ne leur avait pas plu (selon moi, juste une excuse pour tuer des personnes « innocentes »). Après ils racontent le massacre qui s’est produit à la rédaction.

Nos réactions:

– Quel courage d’avoir écrit cet article après l’avoir vécu et également, quel courage d’avoir pu tout simplement continuer à écrire ce journal.

– Moi je trouve que 1 an ça passe très vite et que de lire cet article ça remémore des souvenirs encore tout frais (et des souvenirs pas très gais!).

Gaby

 

 

un beau discours

montgolfiereAprès l’attentat contre le journal Charlie Hebdo, la principale, Mme Pirez est passée dans chaque classe du collège pour s’adresser aux élèves. Les rédacteurs de Au Menu du Canard ont tenu à publier son discours.
Hier, des journalistes, caricaturistes, des policiers, ont été assassinés.
A travers eux, c’est la liberté de la presse -art. 10 et 11 de la constitution-, la liberté en général, la France et ses institutions qui ont été visées.
Par leurs dessins, Cabu, Charb, Wolinski, Tinious caricaturent, fustigent toutes les institutions, l’école, la police, l’armée, la politique, les religions. Ils ne s’interdisent aucun sujet.
Ils se sont faits tuer à cause d’un crayon et d’un papier.
Bernard Maris également, grand économiste et professeur.
Nous ne céderons ni à la menace ni à la terreur. Nos ancêtres se sont battus afin que nous bénéficions de cette liberté.
Nous réaffirmons les valeurs de la République : Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité.
Aujourd’hui, les Français sont unis et après ?
Pas d’amalgame, les enfants ; pas de stigmatisation. Ne tombons pas dans le piège tendu par des barbares qui veulent nous diviser. Ces derniers ne représentent pas la majorité des musulmans, leurs principales victimes, qui souffrent de cette situation.
Je vous conseille vivement de ne pas consulter tous ces sites qui véhiculent des messages de haine, violence, racisme, antisémitisme. Des individus mal intentionnés tentent de manipuler et d’entraîner certains d’entre vous sur cette voie de la barbarie. Ne vous laissez pas piéger.
Lorsque vous êtes en colère ou que vous éprouvez le besoin de vous exprimer, prenez un crayon, une feuille, écrivez, dessinez.
« Les canards voleront toujours plus haut que les fusils » (Hommage du dessinateur Boulet).
Mme Pirez
kstweF0EmSAEcTAH6MR3Q8KeBd4

les moqueries

 

Le 7 au soir, place de la République

Le 7 au soir, place de la République

Je_suis_CharlieIl y a plein de moqueries de styles différents, celles qu’on se dit pour rigoler, celles des arts : on peut se moquer avec une chanson, un film, un dessin, un article dans un journal.

Charlie hebdo a choisi l’humour avec la caricature. Il y a des gens qui ont mal compris leur forme d’humour. Ils ont pris leurs dessins pour des insultes. Parce que cela ne leur a pas plu, ils ont assassiné 12 journalistes-dessinateurs. Mais, ce n’est pas une raison pour tuer.

Maintenant, sans les dessinateurs, qui va faire la caricature de leur assassinat ?

Il faut laisser les journalistes s’exprimer ! Il faut les laisser nous faire des blagues. Un journal sans caricature c’est pas rigolo.

M. Gurhan

mon témoignage, je suis charlie !!!

montgolfiereQuand j’ai appris qu’il y avait eu un attentat, je venais de rentrer chez moi. Ma copine avait une voix bizarre au téléphone, elle était pas normale, pas comme d’habitude.

Quelqu’un venait de tuer 12 personnes près de chez moi. Elle était inquiète pour moi… elle ne voulait pas que je sorte, mais je suis quand même allée chez le dentiste. La vie continue même si il y a des choses horribles qui arrivent.

C’est ce que nous a dit notre principale, Mme Pirez le lendemain de cet événement atroce, abominable. Elle a fait un bon discours : elle nous a dit entre autres, qu’il ne fallait pas être raciste, qu’il fallait nous inculquer les valeurs de la vie, de la France, qui sont « Liberté, Egalité, Fraternité », elle a ajouté Laïcité… et c’est vrai. Les dessinateurs ont été tués parce qu’ils se moquaient de la religion. Mais c’est notre droit de se moquer de tout ce qu’on veut. Il faut être laïc dans la vie. La religion c’est privé et on peut en rigoler.

590926-charlie-hebdo-dont-locaux-parisiensL’humour peut servir à beaucoup de choses :

Si vous êtes énervé ou contrarié,

prenez un crayon, du papier et défoulez-vous,

Libérez-vous. C’est important.

Soso, PS: je suis Charlie !!