le classement (selon moi) des meilleurs dessinateurs de BD.

Ne perdons pas de temps, allons-y :

7è position : Peyo !

Bien que ce soit l’un de mes dessinateurs préférés, Peyo (créateur des Schtroumpfs) garde quand même un dessin plutôt simple, trop peu de détails à mon goût. Mais il reste malgré tout parmi les plus grands, de très loin !

 

6è position : Roba

 

Celui-là, je pense que vous ne le connaissez pas
très bien, pourtant, c’est lui qui a donné naissance à Boule et Bill, et là, je suis sûr que vous
connaissez !

Un trait ressemblant un peu à celui de Peyo, mais en plus complexe.

 

5è position : à égalité, Greg et Turk !

 

 

 

 

 

Greg est le dessinateur d’Achille Talon ; quant à Turk, il est le créateur de Léonard le célèbre génie ou encore de Robin.

Chez eux on a un grand soucis du détail tout en restant plutôt simple, tout ce qu’on aime !

4ème position : Uderzo.

Par Toutatis qu’il est fort ! Un trait riche et varié, des personnages par milliers et incroyablement, parfaitement, dessinés.

 

3è position : Morris !

Le créateur du cowboy le plus célèbre de l’Ouest qui nous éblouit à chaque fois qu’on le voit.

Des traits d’une grande précision et de toute beauté !

 

 

 

 

 

 

 

 

2è position : Gotlib !

Des traits d’une grande précision et parfois bien exagérés, la bande dessinée telle quelle.

Si la bande dessinée était une secte, Gotlib serait sûrement second gourou soutenant le 1er de ce classement !

 

1ère position : Franquin !

Le meilleur des meilleurs, rien à dire à part que c’est le meilleur !

 

 

 

nelson

Attention, à partir de maintenant, dans mes articles, je mettrais des petits commentaires entre crochets [comme ça].

Nelson est une BD [sans blague] qui parle d’un diablotin venant tout droit des enfers, enfers qui se trouvent sous les bouches d’égouts [je sais pas pourquoi mais bon].

Nelson se retrouve « affecté » à une jeune femme, Julie et à son chien Floyd [un labrador je crois]. S’il [Nelson, donc] lui a était affecté, c’est parce qu’il doit lui pourrir la vie ainsi qu’à Floyd car Julie a volé un rouleau de PQ à son bureau. [Vous trouvez ça absurde ? Moi aussi.]

La vie de Julie va devenir un véritable enfer entre les gaffes de Nelson (et peu de Floyd) [et 5 fois que t’as dit « Nelson »!], son patron, Hubert [son collègue de travail], ses factures, les soldes [un peu de liberté ou pas ?], ses 12 essais pour le permis de conduire, sa sœur et son fiancé [l’homme aux cheveux rouges], son voisin [le classique] et j’en passe …

Olivier

 

l’enfant cachée

Je vais vous parler d’ une bande dessinée  que j’ai bien aimée, elle s’ appelle « L’ enfant cachée », elle est de Marc Lizano, Loïc Dauvillier et Greg Salsedo.

L’ histoire raconte la vie d’une petite fille juive  « Dounia »  qui a vécu pendent  la guerre. Elle va devoir porter l’étoile jaune et faire preuve de beaucoup de courage. Elle va être séparée de ses parents et va devoir se cacher avec ses voisins du dessous.

J’ai aimé cette B.D. car l’ histoire est très bien racontée et très touchante. Les dessins sont stylisés et très expressifs.

Loulou 😉

L’enfant cachée – éditions Le Lombard

joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!

gaston-60-abns

De gauche à droite et de haut en bas: le chat, Gaston, la mouette rieuse, re-Gaston, Longtarin, Gaston et son ami dans sa voiture, M. de Mesmaeker, mademoiselle Jeanne.

Hier, le 28 février 2017, Gaston Lagaffe a eu 60 ans. Vous ne connaissez peut-être pas ce fainéant, qui, dans la rédaction de Spirou, est censé classer le courrier. Autant vous dire que son truc à lui, c’est plutôt dormir et inventer les machines plus improbables les unes que les autres et qui font bien rire les lecteurs (nous). Parmi les « collègues » de Gaston, voici les plus importants :

*Fantasio, le « chef » de Gaston. Il lui donne toujours des ordres mais n’est jamais satisfait.
* Mademoiselle Jeanne ou « moiselle » Jeanne. Elle est amoureuse de Gaston (et lui aussi).
*  Prunelle est aussi le chef de Gaston mais on le voit rarement avec Fantasio car ils ont le même rôle.
* Monsieur De Mesmaeker vient toujours pour signer les contrats mais les déchire toujours, furieux à cause d’une « mauvaise blague » de Gaston.
* Longtarin est un policier qui en a marre de Gaston. Il cherche toujours à lui mettre une amende.
* Le chat et la mouette rieuse s’arrangent toujours pour s’approprier de la nourriture(essentiellement du poisson).
* La souris et le poisson  ne font pas grand-chose mais Gaston s’arrange pour les protéger à tout prix.

On s’interroge à la rédaction du Canard pour savoir qui serait notre Gaston à nous !

Loulou et Kelkun

game over

386_go-e3cdeGame over est une bande dessinée comique et sans texte de Midam et Adam parlant d’un petit barbare devant sauver une princesse. Pour y parvenir il doit tuer des blorks (une sorte de troll) mais il n’arrive jamais à sauver la princesse.

Dans cette BD ce qui est drôle c’est qu’à chaque fois que le barbare a une bonne idée, elle rate. Chaque petit scénario est très bien construit pour qu’on n’ai pas besoin de texte.

Quinze tomes sont déjà sortis et nous vous  conseillons particulièrement de lire le numéro  11, Yes I can. Rien qu’en regardant la couverture nous étions morts de rire : le barbare est en  face d’un énorme blork en armure portant une hache gigantesque alors que le barbare n’a qu’un minuscule gourdin.

Tao et Arthur 🙂 =-)

kid paddle, horreur et game over !

mariusJe suis sûr que vous le connaissez, ce petit bonhomme amateur de jeux vidéo et de films d’horreur (qu’il n’arrive jamais à voir) et qui n’a qu’une ambition : TUER DES MONSTRES DANS UN JEU !

Cette B.D (que je trouve, pour ma part, bien dessinée) conte l’histoire d’un enfant, Kid Paddle, qui vit dans une famille normale et qui va très très souvent à la salle de jeux. Il veut sans arrêt duper le vendeur de places de cinéma pour réussir à voir les films d’horreur en montant sur les épaules de son ami Aurace et en mettant un long imperméable.

Kid Paddle joue à un jeu vidéo dont le héros est également un personnage de BD. Game Over est le nom de cette BD.

Je trouve que les gags sont marrants mais parfois répétitifs.

Marius

le grand méchant renard

grandmechantrenardextrait

Chers lecteurs,

Nous allons vous présenter une BD : Le grand méchant renard. C’est très drôle. Le personnage principal est très attachant même s’il fait un peu pitié.

C’est l’histoire d’un renard, un peu idiot, qui n’a qu’un but : MANGER DES POULES ! Le problème c’est qu’il fait moins peur que les poules (surtout que ces poules-là sont terrifiantes). Le loup qui, lui, ne peut pas s’approcher du poulailler, lui donne un bon conseil : voler des œufs, attendre qu’ils éclosent et que les poussins grossissent pour avoir quelque chose à manger. En récompense le loup devra recevoir deux poussins. Mais le renard s’attache aux bébés et cela ne se déroule pas du tout comme prévu.

Une BD de Benjamin Renner, édition Delcourt – shampooing.

Louise et Kelkun