rosa parks, une héroïne de l’égalité

rosaparks

Rosa Parks et Martin Luther King

Le 1er décembre 1955, au moment de la ségrégation raciale* aux États-Unis, une femme nommée Rosa Parks refuse de céder sa place à un blanc dans un bus. Elle se fait arrêter par la police et doit payer une amende de 15 dollars. Mais elle conteste ce jugement.

A partir de là, les noirs de sa ville, Montgomery, avec à leur tête Martin Luther King, organisent le boycott des bus. C’est-à-dire qu’ils refusent en masse de les utiliser. Ce boycott va durer un peu plus d’un an jusqu’à ce que la loi organisant la ségrégation dans les bus soit abolie.

Cette femme devient une sorte d’héroïne pour les noirs et leur montre qu’eux aussi pourraient commencer à se rebeller.

Aujourd’hui aux Etats-Unis, la ségrégation est interdite par la loi mais qu’il y a encore des personnes racistes. L’égalité n’est pas encore tout à fait gagnée, il faut continuer à se battre.

Nakadiatou

*période durant laquelle il était interdit aux noirs de se mélanger aux blancs dans certains lieux comme les transports en commun, mais aussi les écoles ou universités, les restaurants, les salles de spectacle… etc.

 

 

curriculum vitae : artémis (diane)

Diane

Mon nom grec : Artémis.

Mon nom romain : Diane.

Mon père : Zeus – Jupiter.

Ma mère : Léto – Latone.

Mon frère jumeau : Apollon

Mon conjoint : je suis solitaire car, à ma naissance, j’ai vu ma mère souffrir en accouchant de mon frère Apollon, donc je ne veux pas me marier.

Les animaux qui me représentent : l’ours, le cerf, la biche.

Ma monture : le cerf.

Mon astre : le croissant de Lune.

Mes attributs : mon arc, mes flèches et mon carquois.

Mon domaine : les forêts, les clairières et les sources.

Pendant l’épopée de la guerre de Troie, j’ai empêché le départ des flottes des armées grecques vers la ville de Troie en levant des vents contraires parce que le roi Agamemnon a tué une biche dans un de mes sanctuaires. On m’a même raconté qu’il s’est vanté d’être plus adroit à la chasse que moi-même et meilleur archer!

Elliot et Marceau

 

séance de dédicace de norman

normanCette séance de dédicace a eu lieu le mercredi 21 janvier 2015 à la Fnac de la gare d’Austerlitz.

Pour vous décrire un peu l’ambiance: beaucoup de monde, une très longue queue, d’autant plus que c’était gratuit! Ceux qui s’y étaient pris très à l’avance avaient réussi à avoir des invits, pour ma part, j’ai dû quand même attendre au moins 2 heures et en plus avec mes béquilles !

Bref, nous voilà enfin dans la salle où Norman, l’un de nos  meilleurs YouTuber, nous accueille, pose et fait des photos avec nous, puis nous signe une dédicace . Très amical avec tout le monde, très cool, simple mais quand même… sous haute protection de ses gardes du corps !

Bilan de l’après-midi : pour un fan comme moi – et sans doute comme vous, ça valait le coup : j’ai obtenu ma dédicace, et j’ai accroché mon trophée sur mon mur en rentrant chez moi.

Mikaël

 

charlie hebdo

P1130906

Pas la peine de vous dire sur quoi va porter cet article. Vous le savez très bien. On vous explique la situation :

Hier. 11h30. Tous les membres de Charlie Hebdo sont au bureau. A l’accueil, 2 terroristes rentrent et obligent, sous la menace, une dame à faire le code d’entrée. Ils sont armés de kalachnikovs ! Ils entrent, fusillent les journalistes Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré ainsi que Elsa Cayate Mustapha Ourad et Bernard Maris. Ils sont ensuite partis. La police les a bloqués, les terroristes ont répliqué avec des balles et ont achevé un policier musulman (selon BFMTV), en disant « traître ». Ils sont ensuite sortis de Paris vers Porte de Pantin.

Voici de notre point de vue :
envie de chialerLorsque nous avons appris la terrible nouvelle, nous avons étés très surpris, choqués et attristés.
Ces journalistes ont été assassinés car ils étaient libres de critiquer et caricaturer avec humour tous les sujets. Les terroristes avaient une autre idéologie (et un manque total d’humour !), et voilà comment ça c’est terminé. Ces journalistes, qui attaquaient avec leurs plumes, ont été tués par des fusils. Ils ont étés tués à l’encontre de la liberté d’expression, une de nos libertés fondamentales.
Après l’attentat, dans le monde entier, des gens sont venus soutenir Charlie Hebdo avec le slogan « Je suis Charlie » grâce aux réseaux sociaux, au tweet #jesuischarlie.
P1130873Sur la Place de la République, hier soir, plus de 40 000 personnes étaient réunies. J’y étais, j’vous jure !
Et partout dans le monde : cliquez ICI .

Nous pensons aux personnes qui ont perdus des amis, de la famille, des copains, des collègues, et nous sommes de tout cœur avec eux.

Et surtout, n’ayez pas peur, restez unis. Si vous avez peur, les terroristes auront réussi leur coup. Dans une guerre, il y a des gagnants et des perdants. Les journalistes sont tombés au combat, mais ils ne sont pas les perdants.

 Matéo et Arthur