la battle, édition 2019


Atelier un peu spécial aujourd’hui au Canard : c’était LA BATTLE !
Cette année, on se mesure à la rédac du collège Valmy et à une classe de terminale (!!) du lycée Théophile Gautier.
On planche sur les mêmes sujets, demain on les met en ligne, vous votez pour ceux que vous préférez et en mai, on en fait une émission de radio avec Radio Clype.

A demain ?

les écollègiens☺☻

La 1ère Réunion des Écollègiens a eu lieu jeudi dernier, 7 février. Mais d’abord, les « écollègiens » c’est quoi ? Les écollègiens, ben… C’est nous ! Notre projet « poubelles » s’appelle les écollègiens et notre but, cette année c’est de Réduire notre consommation de papier, le Réutiliser et le Recycler!

Pour en revenir à notre réunion de jeudi dernier, je vais vous faire un petit compte rendu :

Au collège on NE TRIE PAS nos déchets or, il est trèèèèès important de le faire lorsqu’on produit autant de déchets qu’un collège (imaginez toutes les photocopies ratées, les feuilles de brouillon, etc…) ! Les 6ème vont nous fabriquer de magnifiques bacs de tri après avoir évalué la quantité de déchets et se lance maintenant sur les patrons de poubelles et sur le bricolage. Les 6°4 ont décidé de développer le numérique au collège, pour économiser le papier.

Les 5è ont voté le nom du projet et sont en train de travailler sur le logo et le slogan. Prochaine étape, les affiches !
Pour nous aider, nous nous basons sur le Label Éco-École (label international).

On va établir des liens avec des matières enseignées (on ne sait pas comment, mais ça va venir !).

Pour parvenir à notre but, nous devons sensibiliser TOUTES les personnes du collège à notre cause !
A suivre donc…

Alix et Axelle ( éco-déléguées de 5°1 et 6°2)

stop au harcèlement

Qu’est-ce que le harcèlement ?

 

Le harcèlement, ce sont des propos méchants que l’on dit et que l’on répète à quelqu’un comme : « T’as toujours été moche, idiot, incapable » (ça peut aussi se passer par mail, par texto ou sur les réseaux sociaux). Le harcèlement peut concerner le physique, la façon dont on parle, l’identité, la sexualité… Cela  affaiblit les personnes qui en sont victimes. Le harcèlement peut provoquer des choses graves et parfois aboutir au suicide de celui qui en est victime.

J’ai trouvé le sujet de mon article  dans un journal et ça m’a beaucoup touchée de savoir que plus de 700 000  personnes se font harceler au collège, au travail ou ailleurs. J’en ai parlé à des camarades qui trouvent comme moi que c’est un sujet grave.

Car le sujet est très important pour tous les collégiens de Mongolfier. En ce début d’après midi du 14 février, tous les 6è se sont rassemblés dans la salle de permanence pour en débattre sur proposition du CVC (Conseil de la Vie collégienne). Les membres du CVC nous ont posé des questions comme « Qu’est-ce que ça vous aurait fait si ça vous était arrivé ? » et ils nous ont proposé plusieurs situations qui pourraient se passer, soit pour des personnes harcelées, soit pour ceux qui seraient témoin de ces actions. « Est-ce qu’obliger quelqu’un tous les jours à donner de l’argent c’est du harcèlement ? », « Est-ce qu’obliger quelqu’un à faire la bise c’est du harcèlement ? », « Est ce qu’on protégerait, et comment,  la personne qui s’est fait harceler ». Ils nous ont montré des vidéos sur des personnes s’étant déjà fait harceler mais ce qui faut retenir de cette réunion c’est : si tu vois quelqu’un se faire harceler parles-en ou si tu te fais harceler parles-en aussi.

Et moi je vous dis : Restez vous-même, parlez comme vous parlez, vivez comme vous voulez ! NON AU HARCÈLEMENT !

Nabala

Vous pouvez aussi appeler un n° vert (gratuit), tous les renseignements en cliquant ICI 

Faire les poubelles

Au collège Montgolfier, nous lançons le projet ECO-Collège. Il consiste à produire moins de déchets et à les recycler. Nous sommes deux classes de sixième à veiller à la bonne gestion des déchets du collège : les 6è 4 et 2. .Ce projet est à l’initiative des professeurs Mme Colin et M. Lefrançois, qui nous ont invités à nous investir. Première action : faire un diagnostic des déchets que produit le collège. Chaque jour, nous inspectons les poubelles de chaque salle pour dire quels sont les principaux déchets. Chaque groupe a un certain nombre de salles à vérifier sur quatre jours : Le mercredi 9 janvier, le jeudi 10 janvier, le vendredi 11 janvier et le lundi 14 janvier. Jusqu’à maintenant, les principaux déchets sont : le papier, le carton et le plastique. Un gros souci , LE TRI N’EST PAS ASSURE !!! Car il n’y a qu’une poubelle.

Suivez-nous pour d’autres articles à venir sur l’engagement pour la planète !

Comss, Plume et Fizz

 

ça cogite au Canard

Compte-rendu de la conférence de rédaction de Au Menu du Canard, jeudi 13 décembre 2018

Au Menu du Canard la semaine dernière, nous n’avons exceptionnellement par rédigé d’articles car nous nous sommes tous installés autour d’une table pour parler de notre journal. Ça s’appelle une « conférence de rédaction ». Nous avons observé nos statistiques, le nombre d’articles publiés et les sujets proposés par chacun, et nous nous sommes également posé les questions suivantes : Comment on s’informe ? Comment on choisit nos sujets ? Comment on traite l’information ?

Nous nous sommes aperçus que parmi les sujets traités depuis le début de cette année (et quelques soient les rubriques), un grand nombre portaient sur l’environnement. D’après Plume, c’est parce que « Nous, on est spécialement concernés parce qu’on va subir plus que la génération d’avant. » Le Canard est un journal engagé pour la protection de la planète, voilà, c’est dit !

À côté de cela, nous avons également pu constater que nous faisions beaucoup moins de sujets d’actualité « chaude » que l’année dernière (c’est-à-dire sur ce qui s’est passé dans un temps très récent ou qui est en train de se passer) . Vous avez dû le constater vous-mêmes, mais ce n’est pas parce que nous vivons dans notre « bulle »: il faut vous dire que pour certains, c’est difficile car il faut que ce type d’article soit entièrement fini le jour même de l’atelier… et nous avons peu de temps pour rédiger.
N’empêche, nous avons fait un un petit jeu : si c’était pour aujourd’hui (jeudi 13 décembre), de quel sujet d’actualité parlerions nous ? « Des gilets jaunes ! » , « De l »attentat de Strasbourg », « Du lycée Turgot en ébullition » ! Quand on s’y met à plusieurs, on se rend compte qu’on a plein d’idées !

Quand à notre manière de nous informer, on a fait un tour de table pour savoir qui s’informait et comment : la plupart écoutent la radio le matin (surtout France Inter), certains lisent des journaux comme Le Monde ou CNews dans le métro en venant au collège, d’autres s’informent sur internet notamment grâce à Google Actualités. On s’est dit qu’il ne fallait pas hésiter à aller chercher sur des médias moins connus (en vérifiant ses sources, évidemment !), et à aller chercher plus loin !
Enfin, nous avons fait le point sur les prochains événements que nous avons prévus de couvrir pour vous, et d’autres projets internes dont on ne peut pas tout vous dévoiler !
En tout cas la rédaction est fin prête pour repartir cette semaine avec de nouveaux sujets ! Merci à tous nos lecteurs !
L’équipe de rédaction 😉
(Notes prises par Fizz & Le raptor dissident)

au plus proche d’une expérience archéologique

Le jeudi 15 novembre, le grand-père de Mila est venu faire une intervention dans la classe de 6ème 4 pour parler de la Mésopotamie.

Etant archéologue, il a travaillé durant toute sa carrière sur le site de Mari, une cité-état. Jean Margueron (de son vrai nom Jean-Claude Margueron) a aussi écrit 10 ouvrages et une partie de ses découvertes sont exposées au musée du Louvre. Il a pu nous enseigner de nombreuses choses sur l’ère mésopotamienne.

Petite info : la Mésopotamie est une région historique se situant au Moyen-Orient, près de l’Egypte, entre le Tigre et l’Euphrate (deux fleuves). C’est là que sont nées les premières cités-états. La Mésopotamie est maintenant l’Irak, qui est en guerre. Les recherches archéologiques ne peuvent donc plus être menées.

Avec l’aide de sa femme, Béatrice Margueron (de son nom de jeune fille Béatrice Muller), Jean Margueron nous a présenté un diaporama et des copies d’objets historiques. C’était très enrichissant pour nous de les recevoir et d’entendre un récit venant de personnes qui ont été sur le terrain, plus vivant peut-être qu’un traditionnel cours d’histoire.

Goudebaille,

Plume, Fizz


Retour en images

Ce diaporama nécessite JavaScript.

une sortie pour la mémoire

Lundi dernier 12 novembre, les 3è2 ont fait une sortie à l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale, sortie organisée par Mme Dary et Mme Mauré-Palasi.

Cette journée-ci a commencé à la mairie pour déposer des fleurs sur un monument en l’honneur des soldats tombés lors de la Grande Guerre. Nous avons pu écouter un discours du maire à propos des générations futures qui ne doivent pas oublier l’horreur de la guerre et de faire prospérer les souvenirs de soldats à travers le temps. Une chorale d’enfants a chanté la Marseillaise et un chant patriotique et les collégiens ont lu des textes à propos de la guerre : le témoignage d’un soldat sur la difficulté à vivre dans les tranchées, une adaptation du poème « In Flanders Fields », et les mémoires du maréchal Foch lors de l’armistice du 11 novembre à 11h.

L’autre

le spelling bee contest c’est…

… un concours super bien !!!!!!

Crédits : WCNYConnected sur Youtube

Ce concours vient des Etats-Unis, il a été organisé dans beaucoup d’écoles. Ça consiste à épeler des mots en différentes langues et obtenir un diplôme d’excellence (et des cadeaux !).

Dans notre collège, c’est Mme Bernard, une de nos professeurs d’anglais qui a eu l’idée de le faire. D’abord, toute la classe participe, et dès que quelqu’un se trompe il est éliminé. Après, il reste deux finalistes qui vont affronter tous les finalistes des autres classes.

Amaël, Fizz, Plume


Interview de Mila, finaliste du concours

 

 

la vie au collège !!!

Pour ceux qui arrivent en 6ème, la vie au collège n’est pas toujours très facile ! Les cours qui démarrent et qui finissent tantôt plus tôt, tantôt plus tard, c’est un vrai calvaire ! En plus il faut s’habituer à moins dormir quand 3 fois par semaine on doit se lever a 6h50 du matin (comme moi par exemple) pour commencer à 8h, ça peut devenir énervant !

Ce qui est sûr, c’est que la primaire était beaucoup plus simple :

  • on n’avait pas besoin de se déplacer entre chaque cours ;
  • nos cartables, étaient BEAUCOUP moins lourds parce qu’on avait des cases (et surtout qu’on n’avait QU’UNE SEULE classe) ;
  • les récréations duraient TOUTES 20 minutes !

Mais le collège, c’est pas si mal, en fait (menteur !). Car ça nous oblige a être autonomes.

CJ

on continue les présentations

Coucou tout le monde ! ‘.)

Peut-être vous êtes-vous posé la question en voyant ma signature au bas de l’article sur les Inconnus (j’espère qu’il vous a plu), de savoir qui était « Fizz ».

C’est ma première année au collège Montgolfier!

 J’adore tout ce  qui fait partie du cinéma, l’écriture des scénarios, la musique, la photo, l’interprétation  des  acteurs… J’aime aussi le théâtre et jouer la comédie (ça je la fais depuis que j’ai trois ans !).  Mon rêve serait d’en faire mon métier, en particulier d’être actrice ET réalisatrice !

J’aime aussi beaucoup écrire. J’ai déjà plusieurs livres en cours. C’est plutôt bien d’aimer écrire quand tu es journaliste au Menu du Canard!

Fizz 😉


Bonjour, je m’appelle Axelle et je suis nouvelle dans le journal.

J’espère que vous apprécierez mes articles. J’en ai déjà publié un sur le raid de la rentrée.

Moi je n’ai pas de pseudo, je signe tous mes articles par mon prénom donc si vous voyez « Axelle », c »est que c’est moi !

Je vous encourage à suivre le journal, à nous suivre, mes collègues et moi !

Bye.

Axelle