captain Marvel

Aujourd’hui je vais vous  parler du film Captain Marvel qui, comme l’indique son nom, est la dernière des productions Marvel, en salle depuis le 6 mars.

Verse, sur la planète des Kree, est amnésique mais néanmoins traversée de souvenirs qu’elle ne comprend pas : elle se voit, petite, après un accident de kart, elle se voit avec une personne qu’elle semble connaître et qui pilote un avion, et surtout, elle se voit sur les lieux d’un crash avec une dame qui tient une arme pour tenter de se défendre contre un extra-terrestre…

Verse est dotée de super pouvoirs, elle vole, ses poings envoient de l’énergie sous forme de lasers, elle est dotée d’une force exceptionnelle et peut respirer dans l’espace. Elle fait partie d’une unité d’élite qui combat les Skreul métamorphes, ennemis des Kree, parmi lesquels on peut reconnaître Ronan (le méchant des Gardiens de la galaxie)…

J’ai adoré ce film qui mélange humour, retournements de situations et action. C’est à mon avis une des grandes réussites Marvel en plus du fait qu’on ait là la 1ère super-héroïne à avoir son film. Perso, mon personnage préféré est néanmoins le chat Cook qui, vous verrez, est très surprenant !

L’étranger

Captain Marvel
De Anna Boden et Ryan Fleck
Avec Brie Larson, Samuel L.  Jackson et Jude Law.

 

sur mesure, les sept unités du monde

Machine à voter dite Pséphographe ©Musée des Arts et Métiers-Cnam/photo Pierre Ballif

Qu’est ce que c’est « Sur mesure, les sept unités du monde »? Laissez-moi vous éclairer : c’est une exposition au musée des Arts et Métiers où je suis allée.

On peut y voir toutes sortes d’instruments qui servent à mesurer. Au début de la visite, dans une première pièce on peut voir tous ceux qui sont présents dans notre quotidien, une balance ou une pendule dans une cuisine, un thermomètre, un compteur électrique…
Mais on peut voir aussi des objets tout à fait rares comme cette machine à voter : chaque personne votait en introduisant une petite pièce dans la machine qui comptait les pièces, les pesait et affichait les résultats !

Des activités sont aussi proposées. Vous pouvez vous renseigner en cliquant sur le site du musée.

Nabala

le salon de l’agriculture

Aujourd’hui, moi qui suis une grande fan des animaux, je vais vous emmener découvrir le salon de l’agriculture. C’est du 23 février au 3 mars et c’est ouvert de 9h à19h.

Avez-vous déjà vu des porcelets allaités par leur mère ? (trop craquants les petits cochons !) Avez-vous déjà assisté au concours de la plus belle vache ? Avez-vous déjà vu des poussins sortir de leurs œufs ? Avez-vous déjà assisté à un spectacle de dressage de chevaux ? Avez-vous déjà assisté à la fabrication d’un fromage de chèvre ?

De quoi passer toute une journée, un peu comme à la campagne, et tout à ça porte de Versailles ! Profitez-en pendant ces vacances !

 

Léa

dans les coulisses du Rex : prêts à devenir des stars ?????

Salut tout le monde !

Ce samedi, je suis allée voir Dragons 3 au cinéma pour l’anniversaire d’une copine qui nous a ensuite invitées à visiter les coulisses du grand Rex ! C’était génial ! Pendant votre parcours, vous irez dans différentes salles (machinerie, plateau…), puis, comme dans un studio de doublage, chacun devra dire une réplique (décidée d’avance) d’un film culte. Toutes les animations faites au cours de l’activité serviront à faire un petit film (vendu à la boutique à environ 10 euros). La visite est entièrement automatisée : il n’y a pas de guide, mais il y a quand  même des explications dans chaque salle grâce à des enceintes. On se retrouve plongés dans l’univers magique du cinéma, c’est un très bon moment à passer en famille ou entre amis !

Le tout dure 45 minutes et voici les tarifs (car ça joue aussi un peu): 11 euros par adulte et 9 euros pour enfants de 2 à 7 ans. Personnellement, je trouve que c’est un prix raisonnable rapport qualité/prix, mais tout dépend du nombre de personnes !

Canarduck

les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

La saison 3 des Orphelins Baudelaire est sortie récemment et Netflix a annoncé que ça serait la dernière. On va pas s’le cacher… c’est quand même dommage ! Mais bon, on aura bien profité de ces années de suspens avec Prunille (Presley Smith), Klaus (Louis Hynes) et Violette (Malina Weissman) Baudelaire sans oublier le méchant comte Olaf (Neil Patrick Harris) bien sûr, sans qui l’histoire n’existerait pas.

La série (25 épisodes), tirée des livres écrits par Daniel Handler et illustrée par Brett Helquist (traduits en français  par Rose-Marie Vassallo) a commencé en mars 2016 et s’est terminée le 1er janvier 2019.

Pinterest.fr

Toute l’histoire repose sur le mystère des VFD une société secrète dont le signe est :

On peut voir les lettres VFD dans le cercle qui s’apparente souvent a un œil  :

crédits: radiotimes.com

rouge = V

vert = F

violet = D

 

La série a obtenu beaucoup de prix comme celui du meilleur acteur pour Neil Patrick Harris (Le Comte Olaf) ou celui de la meilleure série pour enfant en 2018.

Un mot sur les principaux personnages ?

Violette Baudelaire : Elle est l’ainée des Baudelaires (elle a 14 ans), et est extrêmement douée pour inventer des choses. Pour réfléchir avant une invention, elle s’attache les cheveux et ferme les yeux. Elle est très protectrice et aime beaucoup son frère et sa sœur parfois même au péril de sa propre vie. Son passe-temps c’est les ricochets et elle très forte. Elle souffre comme son frère et sa sœur d’une allergie aux bonbons à la menthe qui se traduit par des éruptions cutanées très violentes.

Klaus Baudelaire : Le seul garçon des enfants Baudelaire, 13 ans à partir du tome 7. Il adore lire et apprendre, d’ailleurs il retient tout ce qu’il lit. Comme ses sœurs, Klaus souffre d’une allergie aux bonbons à la menthe qui chez lui se traduit par un gonflement soudain de la langue ce qui l’empêche de parler. Klaus est moins courageux que sa sœur et tend à se plaindre plus facilement.

Prunille Baudelaire : La plus petite du trio Baudelaire, elle apprend à marcher a la fin du tome 7 et dans le dixième tome elle commence à quitter le stade de bébé, à parler plus distinctement et elle se découvre vite une passion pour la cuisine. Elle adore mordre tout se qui se trouve à sa portée et ne mange presque que des choses dures.

Le comte Olaf : Le comte Olaf est, dans le tome 1, le nouveau tuteur légal des Baudelaire, il est méchant, vil, incendiaire, usurpateur, il a un mono-sourcil et il est le chef de sa troupe de théâtre.

Le narrateur de cette histoire est Lemony Snicket (Patrick Warburton), il fait pendant les épisodes (qui dure de 35 à 36 minutes) des références constantes à la littérature et la culture en général.

Voila j’ai pas pu parler de tout, mais je suis un très grand fan de cette série – livres et épisodes télé.

SAKADO

Spider-verse new generation

Dans mon dernier article, je vous ai dit que je parlerai de Spider verse new generation et bien, voici :

Ce film a été produit par Sony et Colombia Pictures, en collaboration avec Marvel et raconte l’histoire de la terre 1610 (c’est un dimension alternative) où le Spider Man originel de ce monde a été tué. Un autre personnage avec des pouvoirs arachnéens doit prendre le relais : Miles Morales. Malheureusement pour lui, cela ne sera pas facile mais grâce à une machine qui peut relier les dimensions entre elles, il sera aidé par d’autres spider-man :
– Spider-man Noir, un spider man durant la grande dépression (provenant de la terre-90214)
– Peni Parker, une pilote d’un robot arachnéen futuriste nommé Sp//dr (provenant de la terre-14512)
– Spider-gwen, une dimension où spider man est Gwen Stacy une amie de Peter Parker (provenant de la terre-65)
– Spider Ham, un spider cochon qui vient d’un dessin animé (provenant de la terre-8311)
– Spider-man, le spider man « normal » de la terre-616 où se passent les histoires Marvel en général. Sachez juste que leurs terre d’origine n’est pas toujours juste car il y a une infinité de dimensions et donc il y a une forte probabilité d’erreur car il y a des histoires alternatives…enfin bref, c’est compliqué.

Je ne dirai rien d’autre sur l’histoire mais je peux dire que j’ai adoré ce film étant donné que j’aime bien l’univers de Spider-man en général. Ce qui est spécial ici, c’est que les graphismes sont inspirés d’un comics mais surtout, que les personnages sont animés avec différentes techniques : Peny Parker, avec celle d’un animé relevant du manga, Spider man Noir est en noir et blanc (et ne voit pas les couleurs par la même occasion), Spider ham sort d’un dessin animé avec le physique et les fantaisies qui vont avec (comme le fait de pouvoir flotter quand il y a une bonne odeur… etc.).

A certains moments, il y a des petits points alignés ce qui rappelle comment étaient faits les comics d’avant : il y avait des petits points pour illustrer le fond. Avec ce film, on se croirait vraiment dans un comic !

Je vous conseille vachement d’aller le voir, il y a énormément de scènes comiques, tout le monde a ri dans la salle quand je suis allé le voir.

L’autre

Astérix et Obélix et le secret de la potion magique

Mercredi dernier, Astérix et Obélix et le secret de la potion est sorti et je l’ai déjà vu… Ce film est tout simplement excellent !!!! Entre les blagues adaptées à tous les âges et les scènes comiques, c’est peut-être l’un des meilleurs que j’ai vus, très sûrement grâce aux nombreuses références à la « vraie » vie par exemple, le druide en grève, Syndicalix (je crois) ou encore un druide étrangement ressemblant à Jésus qui peut dupliquer le pain ! Dans une autre scène on peut le voir avec une auréole sur la tête faite avec une roue de charrette (la roue est derrière lui bien sûr, au second plan).

Pour ceux qui se demandent ce qui s’y passe, pas de spoil bien sûr, mais l »on peut quand même dire que Panoramix qui est tombé d’un arbre, (oui d’un arbre, ce qui est un blasphème pour un druide de renommée intergauloise) veut léguer la recette de sa potion magique à un druide qu’il jugera digne de sa formule magique

Le scénario est spécialement écrit pour le film par Louis Clichy et Alexandre Astier, il n’y a pas de BD pour cette histoire contrairement à l’ancien film, Astérix et Obélix et le domaine des dieux.

Je vous laisse donc, vous, sur cette explication, pour le reste, allez voir le film ! La semaine prochaine, j’écrirai sur « Spider-Verse New Generation »

L’autre

Kaamelott

Pour continuer notre tour des classiques du rire, cette semaine : Kaamelott !

Kaamelott, cette série de gags version moyen-âge, créée par Alexandre Astier est, et à été adorée par plus de 5 millions, oui 5 millions de téléspectateurs entre le 3 janvier 2005 et le 31 octobre 2009 lors de sa diffusion sur M6 et on ne compte pas tous ceux qui l’ont regardé sur internet depuis !

Voici un petit résumé pour les étrangers au sujet : 

Kaamelott est une série humoristique qui, comme son nom l’indique, est inspirée de la légende du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde au château de Camelot. L’orthographe est différente pour mettre en valeur les initiales de l’auteur, le grand, le vénérable, le majestueux …
ALEXANDRE ASTIER !!!

Et les deux « T », c’est pour s’assurer que tout le monde les prononce !

La série parle de la quête du Graal, par le roi Arthur et ses chevaliers fortement incompétents.

ATTENTION LES YEUX !!!!!!!
Saviez-vous qu’il y a eu 458 épisodes de Kaamelott en 7 « livres » (saisons) ! Saviez-vous que toute la famille d’Alexandre Astier avait participé au tournage ? Saviez-vous que la série compte quand même 32 personnages principaux et un nombre immense d’invités que nous n’avons même pas essayé de compter !?

Alors nous vous encourageons à (re)visionner ce classique du rire !

Plume, Comss

 

crevez la toile !

Les toiles faites par les araignées mises en hybridation.

Ce weekend , je suis allé voir l’expo On Air au Palais de Tokyo, une carte blanche dédiée à Tomás Saraceno, un artiste contemporain argentin. L’exposition se base surtout sur les toiles d’araignées (oui, je sais certains n’aiment pas ça, mais c’est très beau en vérité). La première partie de l’exposition se compose de plusieurs toiles d’araignées toutes différentes, montrant des œuvres d’architectures extraordinaires. Les toiles ont été faites par plusieurs « races » d’araignées différentes mises ensemble pour faire ces œuvres exceptionnelles. Il y a ensuite 5 fils d’araignée accrochés aux deux extrémités à un mur et qui bougent un peu du coup. Un capteur vidéo installé devant détecte les mouvements des fils et les transforme en sons. S’ensuit un petit interlude de choses que je n’appréciais pas trop et que du coup j’ai oubliées. On continue la visite  par une oeuvre d’Aerocene, une espèce d’association appelée comme ça car elle fait des ballons marchant avec le soleil (et oui !). Il y a même eu une oeuvre de cette association faite de sacs en plastique découpés, collés les uns aux autres, formant du coup un grand ballon. La dernière partie de l’exposition, et la meilleure selon moi, le clou du spectacle, une oeuvre de Tomás Saraceno où l’on touchait des fils métalliques épais qui produisaient des sons avec plusieurs capteurs posés au sol, comme des toiles d’araignée. Donc, conclusion , je vous conseille d’aller voir cette expo qui fermera ses portes le 6 janvier 2019.

Lélé

Informations importantes pour l’expo

Entre la Tour Eiffel & les Champs Élysées
13, avenue du Président Wilson 75116 Paris
Métro : Ligne 9, stations Iéna et Alma Marceau
Bus : Lignes 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92
RER : Ligne C, Station Pont de l’Alma

en liberté

Vous avez surement entendu parler, lu des critiques, ou vu des affiches de ce film : En Liberté. Je l’ai vu, et j’ai adoré. Le film est très drôle, on ne s’ennuie pas une seconde, et c’est même un peu violent, parfois. C’est l’histoire d’une veuve de policier qui vit seule avec son fils. Quelques années après la mort de son mari, elle découvre qu’il était en fait un corrompu, qui avait envoyé un (ou plusieurs) innocent(s) en prison. Elle décide donc d’aider secrètement la victime de son mari en le suivant, ce qui tourne assez mal. Les personnages secondaires sont tout aussi drôles (un psychopathe qui veut se confesser à la police, un type qui se retrouve avec des sado-masochistes parce qu’il s’est « trompé d’étage »…), et qui rajoutent de l’humour à se cuper film, à voir absolument !

Kelkun ʕ•ᴥ•ʔ

En Liberté de Pierre Salvadori avec Adèle Haenel et Pio Marmai