Billie Jean King, ou la bataille des sexes

Photo Bettman / Corbis

Aujourd’hui, je sors un peu de ma rubrique, mais je reste dans le domaine du féminisme. Vous avez sûrement entendu parler du film Battle of Sexes avec Emma Stone, sorti il y a quelques jours. Vous savez aussi peut-être qu’il parle de Billie Jean King, une tenniswoman très engagée pour la cause des femmes. Au cas où vous ne la connaitriez pas (et même si vous la connaissez d’ailleurs ) cet article est pour vous.

Billie Jean Moffit King (née le 22 novembre 1943 à Long Beach, en Californie) est une célèbre tenniswoman américaine, renommée grâce aux nombreux prix qu’elle a remportés (39 titres au Grand Chelem) mais surtout grâce à son parcours féministe.

Elevée par une mère femme au foyer, un père pompier et mariée à un certain Larry (un grand féministe), Billie découvre son attirance pour les femmes et vécut une histoire d’amour avec son assistante, Marilyn Barnett. A cause de ça, au bout de quelques années, la jeune tenniswoman se voit abandonnée par tous ses sponsors. Elle divorcera de Larry en 1987, mais lui ne l’abandonnera pas et elle sera choisie pour être la marraine de ses enfants avec sa nouvelle compagne. Mais bien sûr, toute cette mini-biographie n’est pas le centre du sujet de cet article.

En effet, je suis ici pour vous parler de ce qui, à mes yeux, représente la période la plus importante de la vie de Billie Jean King. Tout commença avec un tennisman, Bobby Riggs (ex champion du Monde), qu’on qualifie aussi de misogyne et provocateur. Alors que Billie déplorait le fait que le tennis masculin soit plus renommé que le tennis féminin, ce brillant M.Riggs lui a affirmé que c’était parce que les hommes étaient évidemment bien plus forts que les femmes (il est peut-être inutile de préciser que Bobby pense que la place des femmes est à la maison, dans la cuisine). Billie en est indignée. Le tennisman met alors la tenniswoman au défi lors d’un match mixte, pour que Riggs puisse prouver ses dires. Le jour décisif arrive, le 20 septembre 1973. La bataille des sexes commence, et se termine avec une victoire écrasante de la part de Mme Jean King (match en 3 set : 6-4, 6-3, 6-3). Ce jour, là, elle prouva au monde entier que les femmes avaient leur place dans le monde sportif, malgré tous les clichés existants.

Donc si un jour on vous dit que les femmes sont moins sportives que les hommes, vous pourrez toujours sortir cette histoire à votre interlocuteur pour lui prouver le contraire (et aussi pour vous la péter et montrer que vous avez un minimum de culture générale).

Juste une petite parenthèse pour finir : contrairement à ce que vous pouvez croire, ce n’est absolument pas Billie Jean King qui a inspirée Mickael Jackson pour sa chanson « Billie Jean ».

Madeleine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s