après le tremblement de terre, on demande le silence

Photo Xinhua / David de la Paz / Sipa, publiée dans le n°1404 de Courrier International

Ils sont dans la rue, ils sont plusieurs, ils lèvent le point. Au début, j’ai cru que c’était  une manifestation. Une mobilisation contre quoi ?

En fait, ce n’est pas une mobilisation CONTRE, mais une mobilisation POUR, pour sauver des vies. Au Mexique, nous sommes le 22 septembre, quelques jours après le tremblement de terre qui a ravagé la capitale et a fait plus de 300 morts. Les bénévoles, casqués (de casques de vélo, de chantier, de scooter) cherchent des survivants qui seraient ensevelis sous les gravas. C’est pour réclamer le silence qu’ils lèvent le poing, pour entendre les appels au secours des blessés.

Amine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s