on doit obéir aux ordres du roi

 

King_s_gameSi vous n’aimez pas les livres gores, ne lisez pas King’s game (bon c’est pas le pire ). C’est un manga en trois « cycles » : Origin, Normal et Extrême. Origin c’est au temps des années 70, plutôt le temps des  parents (attention ce n’est pas parceque c’est au temps des parents que les personnages  principaux sont vieux). Normal et Extrême c’est notre époque. En fait ils se suivent.

J’aime ce manga car :

  • les personnages réagissent assez spécialement
  • c’est un peu bizarre et j’aime ça
  • j’aime bien qu’ils reçoivent des ordres
  • quand ils meurent c’est tout le temps d’une manière différente
  • j’aime bien les dessins

L’histoire de King’s game origin : Kazunari Honda, jeune collégien vivant dans le petit village de  Yonaki, apprend que son ami a reçu une lettre pour le moins étrange, disant à tous les enfants de 9 à 19 ans de toucher un cadavre avant 24 h, sinon une mort par pendaison sera au rendez-vous, ordre d’un certain « roi ». Les ados prennent d’abord ça pour un canular, mais voyant leurs amis mourir par pendaison le soir même, la suspicion règne. Les lettres du roi s’accumulent et les morts s’enchainent. Quel sera le sort du village de Yonaki ?

King’s game normal : Idem que pour King’s game origin mais se passant dans un collège. Nobuaki Kazanawa reçoit un message lui demandant d’exécuter un ordre du roi …

King’s game extreme : Un nouveau jeu du roi commence avec, de nouveau, Nobuaki Kazanawa. Toujours aussi horrible…kingsgame

Angel

King’s game de Nobuaki Kanazawa
Ki-oon éditeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s