3 heures chez libé

Nous partons du collège à 9 h 30 pour aller à la conférence de rédaction de Libération. Arrivés rue Béranger, il y avait des policiers armés jusqu’aux dents : c’était terrifiant. Michel le responsable de sécurité nous a fait patienter pendant près de 30 minutes. Nous sommes montés au 7è étage (à pieds !), là, une sonnerie zarbi a sonnée à 10h. Tous les chefs de service, les rédac-chefs et journalistes se sont alors rassemblés autour d’une grande table et ils ont commencé à parler…

La conférence de rédaction

Parler, argumenter, se disputer… tout ça pour la une du jour. Car, évidement, tout le monde veut son  article en première page. Après 45 minutes de débat ils n’étaient toujours pas d’accord. Le problème pour nous, ils parlaient très bas, certains n’ont quasiment pas articulé… Pendant toute la conférence  beaucoup de journalistes étaient sur leurs portables: ils suivent les autres journaux, twitter, ils envoient des informations de la conférence aux correspondants, etc… Il y a eu une prise de tête pour savoir s’il fallait mettre d’abord une info sur le net ou sur la version papier. Il parait que la scène à laquelle on a assisté n’était pas très violente par rapport au « vieux » Libé. On comprend que c’est la fin car la moitié des personnes commence à quitter la conférence…

service étranger 2

Au service « étranger »

Avec Catherine – qui s’occupe des pages Rebonds – nous visitons le bâtiment de Libé (un ancien garage aménagé). Chaque étage a sa spécialisation (Planète, Etranger, Culture, Net..). On commence par les archives tout en bas (des milliers de journaux jusqu’en 1984 date de la numérisation des archives), puis la DRH (Direction des Ressources Humaines).

Quand on regarde bien, on a l’impression que tous les journalistes sont envahis sous la paperasse. Ils sont comme dans leurs bulles personnelles avec des murs de livres. Bien sur, nous avons aperçu Charlie Hebdo quasiment assiégé par les policiers.

Dans la salle du hublot avec le responsable du service "économie"

Dans la salle du hublot avec le responsable du service « économie »

Nous avons ensuite visité le hublot qui est en fait une salle historique, c’est là qu’ils se réunissent quand ils sont très nombreux (pour les réunions et les conférences de presse). Pas la peine de vous expliquer pourquoi cette salle s’appelle le hublot… mais quand même il y a un hublot géant qui a une vue imprenable sur Paris.

Nous sommes allés sur la terrasse, sur le toit. Il y a une vue magnifique, on voit tous les monuments de Paris. Dommage qu’ils soient obligés de déménager dans le 9e, parce qu’ils ont été rachetés par un millionnaire et que le loyer est trop cher. C’est dommage.

Le responsable de la page "Portrait"

Le responsable de la page « Portrait »

Le responsable des portraits nous a dit qu’il était mal payé par rapport aux études qu’il faut faire. mais il aime ce travail. Le responsable du service planète a dit qu’en arrivant à Libé, « tu prends la filière qui te tend les bras »: lui avait fait des études d’histoire et il s’est retrouvé dans l’économie ! On a vu le plateau de Libération.fr. Ils sont très nombreux. Ils suivent minute par minute les stats et s’informent de quels articles sont le plus « lus » pour savoir si leurs articles marchent.

On a adoré la visite ! Ça nous a montré des métiers possibles. On a vu comment les journalistes travaillaient. Apparemment ils aiment beaucoup leur travail.

On leur a aussi parlé de notre Canard, ils étaient fiers de notre prix. Ils nous ont offert le journal du jour et c’était terminé…

terrasse

Merci à Libé, merci à Catherine, à Mme Pirez d’être venue avec nous, merci à tous ceux qui nous lisent. A l’année prochaine. Venez vous inscrire c’est bien.

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s