retour sur le tremblement de terre au népal

Bilan du séisme au Népal : plus de 8000 morts… dont 10 français.

La presse française a la très mauvaise manie de parler de ces faits en accentuant, quand ça se passe dans un autre pays, sur les français qui sont impliqués, ou de ne parler d’un sujet important que pendant quelques jours puis de le laisser tomber. Nous trouvons cela exaspérant.

C’est important de parler des Népalais. Dans quelques temps, on n’en parlera plus du tout ? C’est comme pour Ebola, et c’est ça notre crainte, qu’on les oublie.

Il y a eu aussi des survivants. Il y a eu le « super bébé » qui est resté vivant trois jours tout seul sans boire.

Est-ce qu’on peut parler avec humour de ce qui s’est passé ? Ecrire un article : « Le super bébé Népalais » ? Charlie Hebdo, ils traitent tout avec humour. Oui, mais on ne peut pas faire un article avec seulement de l’humour. Il faut aussi dire ce qu’on ressent.

On a du mal à voir à quoi ressemblait le paysage avant le tremblement de terre. On montre des images des monuments, des temples, d’une tour avant, et maintenant il n’y a plus que des tas de pierres. Le 1er ministre dit qu’un énorme effort sera fait pour tout reconstruire exactement comme avant. L’argent que ça demande pour reconstruire tout ça, il vaut mieux le mettre pour reconstruire des logements pour les gens.

Mikaël : je suis triste. J’ai vu des images choquantes. Ça fait peur. Les images sont faites pour émouvoir les gens à l’abri pour qu’ils envoient de l’argent. L’ambassade française était vide, désertée. Plus personne ne travaillait. Un jour elle est même restée fermée. J’aimerais savoir si la France a envoyé de l’aide. Est-ce que François Hollande s’est déplacé ? Est-ce qu’il a dit quelque chose ? Qu’est-ce qu’il a fait ? Et puis je voudrais savoir comment font les survivants. Est-ce que la Croix Rouge est là-bas ? Qui d’autre ? L’ONU ? Comment ils font pour boire, manger, dormir ? C’est la montagne. Il doit faire froid.

Arthur : moi je ressens de la rage. De la colère. Je suis énervé, dégoûté, écœuré. Ça me donne des envies de « canardage ». Par exemple j’ai entendu une française qui est rentrée tout de suite après le tremblement de terre et elle disait : « Je regrette, j’aurais dû rester là-bas pour apporter de l’aide ». C’est trop tard. Il fallait qu’elle y pense avant. Et puis dans Courrier International, la presse reproche au Népal de ne pas avoir prévu, agi, avant le tremblement de terre. Ça me fout en rogne.  C’est un pays très pauvre. On ne peut pas lui dire ça. Qui l’a aidé avant ? Au Japon par exemple, ils sont forts pour tout ce qui concerne les séismes. Ils ont des constructions spéciales, ils s’entrainent. Là, on dit que le Népal organise une journée par an destinée à l’information sur les séismes et ce qu’il faut faire quand il y en a un. Ce n’est pas normal de lui reprocher de ne rien faire. L’aide internationale c’est toujours après, jamais avant. C’est un manque d’humanité. Il devrait y avoir un partage des techniques, des connaissances, des moyens de prévention.

Questions : est-ce que ce séisme était prévu ? Est-ce qu’on en connaissait la magnitude ? L’épicentre ? Est-ce que c’est possible de connaitre ces informations ?

Nous espérons juste que la presse française prendra plus en considération les Népalais et qu’elle arrêtera de donner des conseils alors qu’il est trop tard. Au lieu de parler, nous aimerions qu’il y ait plus d’aides, plus d’actions. Au lieu de leur dire qu’ils auraient dû mieux se préparer, nous pensons qu’il serait plus judicieux de les aider avant une catastrophe !

Arthur et Mikaël

Une réflexion sur “retour sur le tremblement de terre au népal

  1. Bravo pour cet article qui pose les bonnes questions, sur nous, sur le monde et sur la presse. Vous avez raison, les mots: ça suffit! Il faut agir.
    Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s